Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 23:08

~~« Mouche cantharide » et pourtant, ce n’est ni une mouche, ni un Cantharidé ! C’est un Coléoptère qui appartient à la famille des Méloidés.

Nous avons eu la chance de rencontrer ce magnifique insecte au printemps, mi-mai 2015 en Tarentaise, près de la Côte d’Aime. Il n’est pas très commun.

15-20 mm de long, corps allongé d’un beau vert brillant. Elytres luisants, petit thorax, le bout de l’abdomen dépasse en arrière les élytres.

                                         La Cantharide officinale, Lytta vesicatoria

~~L’adulte dévore les feuilles du troëne, du lilas, du frêne.

La femelle pond près des nids des abeilles solitaires car les larves se nourrissent des œufs, des réserves de pollen et de nectar de ces abeilles.

~~ Lytta vesicatoria dégage une odeur forte désagréable - odeur de souris - pour décourager les prédateurs.

Elle a aussi une arme de défense redoutable : elle sécrète par ses téguments un produit vésicant, la cantharidine, connue depuis l'Antiquité pour ses puissantes propriétés aphrodisiaques. Les Grecs la connaissaient et les Romains s'en servaient pendant leurs orgies.

La cantharidine est encore employée aujourd’hui en pharmacopée comme emplâtre vésicant pour soigner de nombreuses affections.

Au XIXe siècle, la récolte des cantharides officinales était assez répandue et rémunératrice.

~~Cet insecte est tellement beau que l'on peut avoir envie de le toucher. Mais attention ! Ce poison violent provoque des brûlures sur la peau. La cantharidine est également dangereuse pour les yeux.

Répartition : Europe méridionale et centrale, Asie, Afrique tempérée, Amérique (introduite).

Claudie

Partager cet article

Repost 0
Published by groupe nature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories