Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 12:56

Une espèce thermophile, plutôt méridionale, commune dans le sud de la France, mais beaucoup plus rare dans notre région. Nous l’avons photographiée le 3 septembre 2015 en Savoie, à Pontcharra sur Breda, sur une souche de peuplier.

Pholiota « aegerita », du grec aigeiros qui désigne le peuplier noir.
Pholiota « aegerita », du grec aigeiros qui désigne le peuplier noir.

Pholiota « aegerita », du grec aigeiros qui désigne le peuplier noir.

Chapeau hémisphérique 3-10 cm de diamètre, ochracé pâle, le centre un peu plus foncé.

Chapeau sec, glabre et lisse.

 

La Pholiote du peuplier, Agrocybe aegerita

Pied long, cylindrique, blanchâtre portant un anneau membraneux blanc, vite poudré de brun par les spores

 

Lames serrées, blanchâtres puis brun ocre à brun tabac.

La Pholiote du peuplier, Agrocybe aegerita
La Pholiote du peuplier, Agrocybe aegerita

Cette Pholiote pousse en touffes sur les souches, les troncs de certains feuillus - surtout peupliers, saules et platanes - du printemps à la fin de l’automne et même en hiver si le temps est doux et humide. Une même souche peut ainsi donner plusieurs récoltes par an.

C’est en effet un excellent comestible apprécié et cultivé depuis l’Antiquité. (Pline et Dioscoride en parlent dans leurs récits).

Mais il ne faut pas confondre la Pholiote du peuplier avec la Pholiote destructrice, Hemipholiota populnea (= Pholiota destruens), appelée elle aussi Pholiote du peuplier.

Photo le 19 août 2010, Arenthon près de Bonneville.

Chapeau épais, blanc-jaunâtre à brunâtre, recouvert de grosses mèches irrégulières blanchâtres puis brunâtres
Chapeau épais, blanc-jaunâtre à brunâtre, recouvert de grosses mèches irrégulières blanchâtres puis brunâtres

Chapeau épais, blanc-jaunâtre à brunâtre, recouvert de grosses mèches irrégulières blanchâtres puis brunâtres

Ce champignon pousse en touffes sur les troncs abattus de peupliers, bouleaux, saules, plus rarement sur un arbre vivant. De saveur très amère, il et inconsommable.

La Pholiote du peuplier, Agrocybe aegerita

Les risques de confusion avec des espèces toxiques sont très faibles. En effet, les autres pholiotes qui poussent sur le bois ont des aspects très différents.

 

                                              Claudie

Partager cet article

Repost 0
Published by groupe nature - dans MYCOLOGIE
commenter cet article

commentaires

Lae DM 22/11/2016 08:15

Effectivement, c'est la première fois que j'en entends parler en Haute-Savoie ! Quelle merveilleuse découverte ! Jusqu'ici, je n'en ai vu que dans le Var (83), sur la Côte d'Azur :)

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories