Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 11:31

 

Les Sérapias sont faciles à reconnaître, la forme de leurs fleurs est particulière, on dirait qu’elles nous tirent la langue ! Le genre Serapias est caractérisé par un périanthe en casque cachant les pétales latéraux et le gynostème, et un labelle divisé en deux parties : l’épichile visible et pendant (la langue !) et l’hypochile, caché dans le casque. A la base du labelle se trouve une callosité dont la forme est un des caractères des sérapias. Reconnaître les différentes espèces, c’est plus compliqué !

Le nom vient de Serapis, dieu égyptien de la fertilité. Dioscoride nomma Serapias une orchidée (peut-être un Orchis ?) réputée aphrodisiaque…

Serapias bergonii : le Sérapias de Bergon. Espèce dédiée à Paul Bergon (1863-1912), photographe, musicien et botaniste français qui a collaboré avec Aimée Camus à la « Monographie des orchidées de l’Europe, de l’Afrique septentrionale » d’Edmond-Gustave Camus. Méditerranéenne orientale à l’est jusqu’à Antioche (Hakkari, Anatolie), à l’ouest jusque dans les Pouilles et en Sicile.

Serapias bergonii, le Sérapias de Bergon
Serapias bergonii, le Sérapias de Bergon

Serapias bergonii, le Sérapias de Bergon

Serapias orientalis : le Sérapias oriental. Groupe du S. vomeracea. Méditerranéenne orientale, Crète, sud de la Grèce.

Serapias orientalis, le Sérapias d'Orient

Serapias orientalis, le Sérapias d'Orient

Serapias politisii : le Sérapias de Politis. Espèce dédiée à Politis, professeur à Athènes. Intermédiaire entre S. bergonii (port, couleurs) et S. parviflora (petitesse des fleurs, forme des pétales). Décrit de Corfou, il pousse en Grèce plus à l’est et aussi en Italie dans les Pouilles…

 

Serapias politisii, le Sérapias de Politis
Serapias politisii, le Sérapias de Politis

Serapias politisii, le Sérapias de Politis

Serapias lingua : le Sérapias langue. Espèce méditerranéo-atlantique, à l’est jusqu’à Rhodes, au nord jusqu’au Morbihan. Il pousse dans le Midi de la France, on le reconnait à la callosité brillante en « grain de café » (callosité avec un sillon) à la base du labelle, fleurs moyennes assez pâles

Serapias lingua, le Sérapias langue

Serapias lingua, le Sérapias langue

Voici deux Orchis qui ne poussent pas en France :

Orchis italica : l’Orchis d’Italie. Un Orchis robuste, à feuilles ondulées (seule espèce du genre !), il ressemble à un gros Orchis militaire. Le labelle est profondément trilobé, les « jambes » sont pointues. Espèce peu variable, facile à reconnaitre. Répartition méditerranéenne, atteint au nord la Dalmatie, le centre de l’Italie, le nord du Portugal.

L'Orchis d'Italie, Orchis italica : très abondant !

L'Orchis d'Italie, Orchis italica : très abondant !

Orchis italica, l'Orchis d'Italie
Orchis italica, l'Orchis d'Italie

Orchis italica, l'Orchis d'Italie

Orchis quadripunctata : l’Orchis à 4 points. Petites fleurs roses, parfois blanches, 2 points bien visibles, les 2 autres sont un peu cachés dans la fleur. Méditerranéenne centrale et orientale, aire morcelée, du Mt Gargano et de la Campanie (Italie) à l’ouest jusqu’à Chypre à l’est, de la Dalmatie au nord à la Crète au sud. En Sicile et en Sardaigne il est remplacé par O. brancifortii.

Orchis quadripunctata, l'Orchis à quatre points
Orchis quadripunctata, l'Orchis à quatre points

Orchis quadripunctata, l'Orchis à quatre points

Nous avons noté aussi :

Orchis provincialis : l’Orchis de Provence. Inflorescence lâche, grandes fleurs jaune pâle, taches rouges sur le labelle, feuilles ordinairement maculées. Répartition subméditerranéenne, à l’est jusqu’en Transcaucasie.

Orchis provincialis, l'Orchis de Provence

Orchis provincialis, l'Orchis de Provence

Orchis pauciflora = Orchis provincialis ssp. pauciflora : l’Orchis à fleurs peu nombreuses. Proche d’O. provincialis, mais labelle jaune vif plus foncé que les sépales avec des points rouges au milieu, long éperon recourbé vers le haut et feuilles non maculées. Espèce de Méditerranée centrale et orientale

Orchis pauciflora, l'Orchis à fleurs peu nombreuses
Orchis pauciflora, l'Orchis à fleurs peu nombreuses

Orchis pauciflora, l'Orchis à fleurs peu nombreuses

Orchis anthropophora = Aceras anthropophorum : l’Orchis homme pendu- Espèce que nous connaissons bien, nous la rencontrons souvent dans notre région.

Orchis anthropophora, l'Orchis Homme pendu

Orchis anthropophora, l'Orchis Homme pendu

Anacamptis laxiflora = Orchis laxiflora = O. palustris ssp. laxiflora : l’Orchis à fleurs lâches. Cette orchidée pousse en Savoie, mais pas en Haute-Savoie. Nous l’avons notée une seule fois, dans un petit coin humide en bordure d’une oliveraie.

Anacamptis laxiflora, l'Orchis à fleurs lâches

Anacamptis laxiflora, l'Orchis à fleurs lâches

Anacamptis papilionacea = Orchis papilionacea : l’Orchis papillon. Nous avons noté une seule fois cette jolie orchidée méditerranéenne.

Anacamptis papilionacea, l'Orchis papillon
Anacamptis papilionacea, l'Orchis papillon

Anacamptis papilionacea, l'Orchis papillon

Anacamptis pyramidalis : l’Orchis pyramidal. Noté une seule fois. Pas de photo.

Himantoglossum robertianum = Barlia robertiana : l’Orchis géant, l’Orchis à longues bractées. Plante robuste, précoce, les rosettes sortent à l’automne. En France, en expansion vers le nord : quelques pieds isolés dans la Loire, la Savoie, l’Ain… réchauffement climatique ? Action des orchidophiles ? Répartition méditerranéenne, du Maroc à l’Anatolie, côtes atlantiques jusqu’au nord de l’Espagne, manque au Proche-Orient. Voir notre article sur le blog, 29 avril 2013.-

Himantoglossum robertianum, l'Orchis géant

Himantoglossum robertianum, l'Orchis géant

Neotinea maculata : l’Orchis intact. Petite plante discrète, épis denses de fleurs très petites, à peine ouvertes, labelle à 4 lobes étroits. Eperon minuscule. De Madère et des Canaries au Proche-Orient, populations isolées en Irlande. Elément méditerranéo-atlantique, présent en France dans la Drôme, en Ardèche et en Isère.

Neotinea maculata, l'Orchis intact

Neotinea maculata, l'Orchis intact

Monique et Odette

                                                                             (à suivre.)

 

Photos : Odette L, Dominique S, Monique M. 

Partager cet article

Repost 0
Published by groupe nature - dans VOYAGES PLANTES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories