Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marais de Giez (3)

Puis nous sommes allés voir la mare qui a été creusée en décembre 2009.

Dans le layon qui y conduit, nous trouvons de nombreuses pontes de Grenouille rousse, Rana temporaria.

Cette espèce de grenouille sort de léthargie très tôt, parfois dans la neige, elle résiste au froid, elle monte haut en altitude (record : 2905 m en Savoie).

Grenouille rousse, Rana temporaria

Grenouille rousse, Rana temporaria

Grenouille rousse (ne pas confondre avec la Grenouille agile) : pattes courtes, museau court, arrondi, tympans plus petits que l’œil, pupille ovale cerclée d’or, peau rugueuse, ventre tacheté, marbré d’orange et de jaune, les bourrelets sur le dos se rapprochent, callosités du mâle brun sombre-noir.

 

Les pontes de la Grenouille rousse sont des amas gélatineux flottants. Tous les œufs ne donneront pas des grenouilles adultes (heureusement ! voir les dix plaies d’Egypte dans la Bible, l’invasion de grenouilles !), de nombreux têtards serviront de nourriture à la couleuvre à collier, au héron… Rappel : les Amphibiens sont protégés, le prélèvement d’œufs est interdit, on n’a donc plus le droit de faire l’élevage des têtards …

Robert et Jean-Marc dans le layon, il y a beaucoup de grosses flaques.

Robert et Jean-Marc dans le layon, il y a beaucoup de grosses flaques.

Pontes de Grenouilles rousses
Pontes de Grenouilles rousses

Pontes de Grenouilles rousses

Nous arrivons à la mare. Les phragmites ont beaucoup poussé, on ne la voit presque plus !

1 la mare en 2018 - 2 la mare en 2010
1 la mare en 2018 - 2 la mare en 2010

1 la mare en 2018 - 2 la mare en 2010

Un petit coup de débroussailleuse pour dégager le tour de la mare. Mais nous ne pouvons pas couper les phragmites qui sont dans la mare !

 

Marais de Giez  (3)

Il nous reste encore un peu de temps. Courage ! Comme en 2017 nous allons dégager la zone près des bouleaux (les Vorgers du Villard). Et à la fin du chantier Asters nous offrira le vin blanc !

Travail dans la mare
Travail dans la mare

Travail dans la mare

L’année passée nous avions trouvé 6 ou 7 oothèques de Mante religieuse, cette année pas une seule !

Oothèque de mante religieuse

Oothèque de mante religieuse

Reverrons-nous  un jour l’Orchis musc, Herminium monorchis ? Nous le rencontrions dans cette zone de 1988 à 1994.

L’Orchis musc n’a qu’un seul tubercule (cf monorchis) qui flétrit après la floraison, plusieurs stolons se forment et à l’extrémité de nouveaux tubercules qui produiront les pieds de l’année suivante : on peut trouver de belles touffes !  (la photo n’a pas été prise dans le marais de Giez).

Orchis musc, Herminium monorchis
Orchis musc, Herminium monorchis

Orchis musc, Herminium monorchis

Les fleurs sont petites, vert jaunâtre, sans éperon. Leur parfum de miel (cf orchis musc) attire les pollinisateurs, de petites guêpes et de petites mouches.

Dans d’autres zones de ce marais on peut rencontrer la Fougère des marais, Thelypteris palustris …Les feuilles sont vert clair, fragiles, elles disparaissent complètement en hiver.

Fougère des marais, Thelypteris palustris

Fougère des marais, Thelypteris palustris

… l’Ophioglosse langue-de-serpent, Ophioglossum vulgatum

Une très petite fougère, discrète, difficile à repérer. Une unique feuille, fructification en épi avec deux rangées de sporanges.

Ophioglosse langue de serpent, Ophioglossum vulgatum

Ophioglosse langue de serpent, Ophioglossum vulgatum

… le Séneçon des marais, Senecio paludosus Jacobaea paludosa …

70 à 150 cm de haut, parfois plus, feuilles longues et étroites, dentées, fleurs ligulées et tubuleuses jaunes

Séneçon des marais, Jacobea paludosa

Séneçon des marais, Jacobea paludosa

… l’Inule de Suisse, Inula helvetica, l’Inule de Suisse…

Inule de Suisse, Inula helvetica

Inule de Suisse, Inula helvetica

 

… la Pédiculaire des marais, Pedicularis palustris (famille des Scrophulariacées, maintenant Orobanchacées),

Pédiculaire des marais, Pedicularis palustris

Pédiculaire des marais, Pedicularis palustris

…de nombreuses Laîches : Carex davalliana, C. panicea, C. hostiana, C. lepidocarpa, C. paniculata, C. flacca, C. disticha, C. elata etc.

1 Carex hostiana          2 Carex davalliana
1 Carex hostiana          2 Carex davalliana

1 Carex hostiana 2 Carex davalliana

… l’Orchis des marais, Anacamptis palustris

Belle orchidée à fleurs peu nombreuses mais grandes, pourpres

Orchis des marais, Anacamptis palustris

Orchis des marais, Anacamptis palustris

 

… et d’autres orchidées, p. ex. la Platanthère à deux feuilles, Platanthera bifolia

Au crépuscule les fleurs blanches de la Platanthère émettent un parfum de vanille qui attire des papillons de nuit à longue trompe, ils trouveront du nectar au fond du long éperon. Le labelle a la forme d’une longue langue. Les loges des pollinies sont rapprochées, parallèles (« en toit » chez l’espèce voisine, Platanthera chlorantha, la Platanthère à fleurs verdâtres).

Platanthère à deux feuilles, Platanthera bifolia

Platanthère à deux feuilles, Platanthera bifolia

L’Epipactis des marais, Epipactis palustris, fleurit à partir de fin juin. Pollinisation par les insectes, surtout des guêpes solitaires, le nectar est sécrété dans l’hypochile. En l’absence de visites il peut s’autopolliniser.

Et l’espèce se multiplie aussi par voie végétative (gros rhizome portant de nombreuses pousses), c’est pour cela que l’Epipactis des marais forme des colonies.

Epipactis des marais, Epipactis palustris

Epipactis des marais, Epipactis palustris

Monique

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Foise 02/07/2018 06:37

L'ophioglosse !!!! Je le veux !!!! Trop tard à présent, ce sera pour l'année prochaine