Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Roc des Tours et Antaxie marbrée, Antaxius pedestris

Le 18 octobre, nous avons randonné dans le secteur du Chinaillon - Grand Bornand. Nous sommes partis du plateau de Samance et sommes montés au Roc des Tours (1994 m).

1 Vue sur la Pointe Verte et le Jallouvre    2 Arrivée sous le sommet du Roc des Tours
1 Vue sur la Pointe Verte et le Jallouvre    2 Arrivée sous le sommet du Roc des Tours

1 Vue sur la Pointe Verte et le Jallouvre 2 Arrivée sous le sommet du Roc des Tours

 

Nous sommes redescendus de ce sommet par un sentier très escarpé.

 

 

Descente sous le Roc des Tours - au loin, le massif du Mt Blanc - au télé : Mt Maudit, Mt Blanc du Tacul et Mt Blanc
Descente sous le Roc des Tours - au loin, le massif du Mt Blanc - au télé : Mt Maudit, Mt Blanc du Tacul et Mt Blanc

Descente sous le Roc des Tours - au loin, le massif du Mt Blanc - au télé : Mt Maudit, Mt Blanc du Tacul et Mt Blanc

 Nous avons cheminé sur un vaste plateau de lapiaz incliné Sud-Est.

Comment se forme un lapiaz ?

Le calcaire est particulièrement soluble sur les bancs de roche peu inclinés. L’eau de pluie dissout le calcaire et sculpte alors de profondes rigoles en s’infiltrant dans les fissures.

Le calcaire est particulièrement soluble sur les bancs de roche peu inclinés. L’eau de pluie dissout le calcaire et sculpte alors de profondes rigoles en s’infiltrant dans les fissures.

     Roc des Tours et Antaxie marbrée, Antaxius pedestris
     Roc des Tours et Antaxie marbrée, Antaxius pedestris

Les fissures, rigoles et cannelures des champs de lapiaz sont particulièrement favorables à l'installation de certaines plantes. Au fil des ans, leur décomposition constituera un sol permettant l'installation d'arbres et arbustes.

     Roc des Tours et Antaxie marbrée, Antaxius pedestris

 

Pendant la descente, nous avons photographié quelques plantes :

la Renoncule vénéneuse, Ranunculus thora – une renoncule jaune facile à reconnaitre avec sa grande feuille en forme de rein transformée en dentelle par les premiers froids.

Ranunculus thora

Ranunculus thora

le Raisin d’ours des Alpes, Arctostaphyllos alpina – contrairement au Raisin d’ours, Arctostaphyllos uva-ursi, ses feuilles sont caduques et rouges en ce début d’automne.

Arctostaphyllos alpina
Arctostaphyllos alpina

Arctostaphyllos alpina

Voici des photos prises en bas du plateau du Roc des Tours

     Roc des Tours et Antaxie marbrée, Antaxius pedestris
     Roc des Tours et Antaxie marbrée, Antaxius pedestris

 

En arrivant au-dessus du chalet de la Gaudinière à 1645 m, nous avons rencontré une « sauterelle » : l’Antaxie marbrée, Antaxius pedestris, classée dans les Dectiques et Decticelles.

Lorsque nous l’avons découverte, elle était cachée dans les herbes.

L'Antaxie marbrée est farouche.

L'Antaxie marbrée est farouche.

Nous l’avons attrapée, l’avons posée sur un rocher pour la photographier plus facilement.

Corps 15-23 mm, antennes très longues. Sa livrée, grise avec des marbrures plus ou moins foncées, lui permet de se camoufler dans un milieu minéral. C’est une femelle : l’oviscapte est droit et long.
Corps 15-23 mm, antennes très longues. Sa livrée, grise avec des marbrures plus ou moins foncées, lui permet de se camoufler dans un milieu minéral. C’est une femelle : l’oviscapte est droit et long.

Corps 15-23 mm, antennes très longues. Sa livrée, grise avec des marbrures plus ou moins foncées, lui permet de se camoufler dans un milieu minéral. C’est une femelle : l’oviscapte est droit et long.

L’Antaxie marbrée ne vole pas, ses élytres sont très réduits, presqu’entièrement cachés sous le pronotum, chez la femelle. Mais elle saute très loin !

     Roc des Tours et Antaxie marbrée, Antaxius pedestris
Antaxie marbrée vue de face !
Antaxie marbrée vue de face !

Antaxie marbrée vue de face !

Les adultes se montrent d’août à octobre.

En France, cet orthoptère est présent dans le S-E. C’est une espèce répandue, mais assez discrète. On ne la rencontre pas souvent : elle est essentiellement nocturne, mais on peut la voir aussi durant la journée.

Elle vit dans des milieux chauds, généralement parsemés d’arbres et arbustes. Elle aime les lapiaz, les pelouses rocheuses, les éboulis.

Le 15 août 2017, nous l’avions photographiée sur le sentier, au sommet de la Belle Etoile (1841 m), sur la commune de Seythenex.

Anraxie marbrée (femelle)

Anraxie marbrée (femelle)

Un peu déçus de n’avoir observé lors de cette belle randonnée, ni le Gypaète barbu, ni les bouquetins…mais ce sera pour une autre fois !

                                                                                       Claudie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article