Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coprin pie, Lépiote pudique et autres champignons d’octobre

Dans notre région, début octobre, nous avons vu surgir sur les ronds-points (Giez, Faverges, Ugine etc.) et aussi sur les pelouses des particuliers, de nombreux petits champignons blancs : il s’agit de la Lépiote pudique, appelée autrefois Lepiota pudica ou Lepiota naucina, maintenant Leucoagaricus leucothites.

Coprin pie, Lépiote pudique  et autres champignons d’octobre
Coprin pie, Lépiote pudique  et autres champignons d’octobre

C’est une Lépiote de taille moyenne : chapeau 3-10 cm, entièrement blanc, parfois un peu ochracé, hémisphérique puis rapidement convexe. Les lames sont blanches, le pied porte un anneau simple, un peu coulissant.

Lépiotes pudiques, Leucoagaricus leucothites

Lépiotes pudiques, Leucoagaricus leucothites

Cette lépiote ressemble à un agaric blanc (cf le nom Leucoagaricus), mais les lames ne deviennent jamais brunes comme chez les véritables agarics. Elles peuvent tout au plus avoir un léger reflet rosé.

Coprin pie, Lépiote pudique  et autres champignons d’octobre

C’est parait-il un bon comestible, mais il faut être très vigilant, attention aux confusions avec les amanites blanches ! De plus, il faut éviter de consommer des champignons qui poussent au bord des routes, à cause de la pollution.

Dans les prés, il y a eu aussi une grosse poussée de Lépiotes mamelonnées, Macrolepiota mastoidea. Cette espèce plutôt variable a reçu différents noms : Macrolepiota gracilenta, Macrolepiota konradii (Eyssartier 2011). Des études sont en cours qui permettront d’en savoir plus sur ce groupe complexe !

Coprin pie, Lépiote pudique  et autres champignons d’octobre

Ces lépiotes sont comestibles, mais attention au groupe des petites Lépiotes qui sont toxiques voire mortelles (Lepiota helveola, felina, brunneoincarnata…) !

 

Nous avons aussi cueilli quelques Rosés des prés, Agaricus campestris.

Agaricus campestris, le Rosé des prés

Agaricus campestris, le Rosé des prés

Le Coprin pie, Coprinopsis picacea (Coprinus picaceus) est très facile à reconnaitre.

 

 

Son chapeau - 4 à 10 cm de diamètre- est d’abord tout couvert d’un voile laineux qui se rompt en plaques blanches sur un fond brun-noir.

Le Coprin pie, noir et blanc, comme la pie, Pica pica.
Le Coprin pie, noir et blanc, comme la pie, Pica pica.

Le Coprin pie, noir et blanc, comme la pie, Pica pica.

Les lames blanches, deviennent rapidement noires et finissent par se liquéfier. Champignon  très joli, mais non comestible, odeur désagréable de naphtaline, de bitume…

un exemplaire jeune : le fond est plus clair, beige.

un exemplaire jeune : le fond est plus clair, beige.

Nous avons trouvé cette espèce peu commune lors d’une sortie à Outrechaise, près d’Ugine.

Coprin pie, Lépiote pudique  et autres champignons d’octobre

                                                                        Claudie et Monique

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article