Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La longue divagation des blocs erratiques des Alpes

Au cours d'une promenade dans le village de Cailloux-sur-Fontaines, petite commune du Nord de Lyon, j'ai découvert

la "Pierre Vieillette". Curieuse pierre granitique, dans un environnement calcaire. Mise à jour en 1989 lors des travaux de l'autoroute A46, elle a longtemps marqué l'entrée du village avec ses dimensions impressionnantes (6.70 x 6.10 x 3m) jusqu'à sa destruction en 2010 à l'occasion des travaux de raccordement de l'autoroute A432. Quelques blocs de la pierre d'origine ont été sauvés et sont exposés aujourd'hui à proximité de la mairie.

Les restes de la "Pierre Vieillette" de Cailloux

Les restes de la "Pierre Vieillette" de Cailloux

Ce bloc erratique n'est pas le seul dans la région lyonnaise : plusieurs ont été recensés, souvent disparus aujourd'hui car utilisés après concassage pour la construction de bâtiments ou d'infrastructures. Citons ceux de Saint-Genis-Laval, de Saint-Fons ou encore de la Croix-Rousse (2 x 2 x 1.60m). D'autres sommeillent encore, enfouis au cours du lent comblement des vallées et qui seront peut-être révélés un jour lors de gros travaux de terrassement.

Bloc de la Croix-Rousse au début du XXe siècle

Bloc de la Croix-Rousse au début du XXe siècle

Plus près de nous, plusieurs blocs ont été retrouvés et préservés sur le Salève et Petit Salève (Pierre Vieille, Pierre du Niton…). Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de les voir lors de sorties du Groupe Nature. D'autres régions sont concernées, le Jura par exemple, les glaciers des Alpes descendant alors jusqu'à la moyenne vallée du Rhône.

Pose devant la Pierre Vieille du Petit Salève

Pose devant la Pierre Vieille du Petit Salève

Ces blocs ont été apportés des Alpes par le glacier de l'Arve et celui du Rhône, à l'époque où ils recouvraient toute la région d'une couche de glace de plusieurs centaines de mètres (glaciation du Riss -300 000 à -130  000 et du Würm -115 000 à -20 000 ans).

La dérive des glaciers

La dérive des glaciers

Ils sont facilement repérables grâce à leur structure plus ou moins cristalline et aux lichens verdâtres (Rhizocarpon geographicum) qui les recouvrent et qui caractérisent bien les roches granitiques.

Lichens sur bloc granitique

Lichens sur bloc granitique

Les glaciers de l'époque du Wurm ont mis des dizaines de milliers d'années à se retirer dans les Alpes. L'homme n'aura mis que quelques centaines d'années pour les faire disparaitre complètement! Ces blocs dispersés de granit resteront les témoins de l'épaisseur des glaciers d'alors et de leur migration.

                                                                                           Pierre

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article