Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les tiques attaquent …

C’est le printemps… Quand on se promène dans la nature, il faut penser aux tiques !

Remarque : le mot « tique » est féminin, ne pas confondre avec « un tic » (mouvement compulsif)…

 

 

 

Les tiques attaquent …

Une tique se promène sur mon pantalon.

 

Les tiques ne sont pas des insectes mais des Acariens. Elles possèdent 4 paires de pattes, comme les araignées.

Les tiques attaquent …

Paul Leroy a photographié cette tique à jeun (insecte.org – forum).

 

Mais les larves n’ont que 3 paires de pattes, la 4e paire se forme pendant la mue. A part cela elles ressemblent tout à fait aux adultes, en plus petit.

 

La plus commune, c’est Ixodes ricinusRicinus signifie « ricin » : les Egyptiens nommaient déjà les tiques ainsi, car la femelle gavée de sang ressemble à une graine de ricin. Elle est présente surtout en milieu forestier, elle préfère les températures fraîches et une hygrométrie élevée.

Les tiques attaquent …

Les graines de ricin sont très toxiques : cinq graines peuvent provoquer la mort d’un enfant, deux graines suffisent à provoquer des troubles graves.

 

La tique se nourrit de sang, mais elle n’est pas gourmande. Le mâle ne se nourrit pas, il vit sur ses réserves (ce n’est qu’à la dernière mue que les sexes se différencient).  La femelle peut rester à jeun plusieurs mois, voire plusieurs années, elle est très résistante !

 

Le développement de la tique comprend trois phases : larve – nymphe – adulte (mâle ou femelle).

Le cycle de vie de la tique (internet)

Le cycle de vie de la tique (internet)

Pour passer d’un stade à l’autre, elle doit effectuer un repas de sang, un « gorgement ». Après ce repas, elle se laisse tomber à terre et mue. Le cycle dure deux à trois ans, parfois plus, parfois moins, selon les possibilités de nourrissage.

  

La tactique de la tique : elle ne tombe pas des arbres, mais elle se place à l’affût sur une plante ou un buisson et attend, immobile, le passage d’un mammifère. L’organe de Haller et les soies dispersées sur son corps lui permettent de détecter le gaz carbonique et la chaleur émis par un animal à sang chaud. Elle se laisse alors tomber, elle s’agrippe à la fourrure ou aux vêtements et elle va se déplacer lentement et chercher l’endroit qui lui convient pour se fixer, de préférence là où la peau est fine.

Elle met en action ses chélicères, des lames tranchantes qui coupent la peau, et enfonce son rostre, l’hypostome.

Photo de Paul Leroy, au milieu le rostre, l’hypostome, et de chaque côté les chélicères.

Photo de Paul Leroy, au milieu le rostre, l’hypostome, et de chaque côté les chélicères.

Une fois fixée, elle prendra son repas de sang qui peut durer entre 2 et 10 jours selon l’état de l’individu, 2 jours pour une larve, 7 à 10 jours pour une femelle adulte. Les tiques ne se nourrissent qu’une fois à chaque stade. Une fois gorgée, la tique se détache et se laisse tomber au sol pour muer ou, si c’est une femelle adulte fécondée, elle va pondre, puis mourir.

 

Au retour d’une balade, il est important de bien inspecter son corps, car une piqûre de tique est indolore, on ne sent rien.

Image du dépliant de l’ARS (Agence régionale de santé)

Image du dépliant de l’ARS (Agence régionale de santé)

Si une tique s’est fixée, il faut l’enlever au plus vite. Plus elle reste longtemps, plus le risque de transmission de maladies est élevé. Le mieux, à mon avis, c’est d’avoir toujours sur soi un tire-tique (le mien est avec mes papiers d’identité dans mon portefeuille, c’est un tout petit pied-de-biche). On nous dit de « dévisser la tique ».

Un tire-tique acheté en pharmacie ou chez un vétérinaire

Un tire-tique acheté en pharmacie ou chez un vétérinaire

Paul Leroy apporte quelques précisions : « Je ne rejette pas le pied de biche ; c'est seulement la manière de l'utiliser que je trouve discutable. Le rostre d'une tique n'est pas fileté comme une vis, ni même cylindrique ; c'est un demi cône allongé rigide, armé de dents rétrogrades à la face inférieure, plat dessus. Sur cette face plate glissent deux lames, les chélicères, celles-ci coupent la peau pour permettre l'introduction du rostre. Une fois installée, elle sécrète un cément pour assurer la fixation ; de ce fait, aussi solidement fixée, la torsion entrainera inévitablement la rupture de cette pièce assez fragile, c'est pourquoi je déconseille cette action. Donc, après mise en place de l'outil, basculer comme pour retirer un clou. Toutefois, même en pratiquant ainsi, le succès n'est pas assuré, mais il y a moins  de risques de rupture. Quoiqu'il en soit, ceci est peu important car ces débris se résorbent assez rapidement ; l'essentiel est de bien désinfecter après retrait. Si cette précaution est prise, il n'y a pas de suites désagréables. Surtout ne pas "charcuter" pour tenter d'extraire ces débris.

Le retrait ne s’est pas fait sans dégâts : rupture de l’hypostome. (photo Paul Leroy)

Le retrait ne s’est pas fait sans dégâts : rupture de l’hypostome. (photo Paul Leroy)

Une fois le point de fixation désinfecté,  il faut surveiller pendant au moins deux semaines l’endroit de la piqûre. Si l’érythème migrant, une plaque rouge et ronde, apparaît, il faut consulter un médecin rapidement : la tique était infectée par une bactérie, Borrelia burgdorfer s.l. (un groupe de 13 espèces, 3 sont pathogènes pour l’homme), elle a transmis la maladie de Lyme !

L’érythème migrant (internet)

L’érythème migrant (internet)

Depuis quelques années les tiques prolifèrent. A la bonne saison, nous « attrapons » souvent des tiques. Je les conserve, je les colle sur un carton avec du scotch magic (repositionnable) : c’est mon tableau de chasse ! A l’exposition d’automne, je décolle un scotch et je mets la tique sous la loupe binoculaire pour la montrer aux visiteurs intéressés.

Une partie de mon tableau de chasse

Une partie de mon tableau de chasse

Cette année, je vais signaler les rencontres et les piqûres de tiques à CiTIQUE.

https://www.citique.fr/signalement-tique/

Et j’enverrai nos tiques au laboratoire par courrier. CiTIQUE est un programme de recherche participative pour mieux comprendre l’écologie des tiques et les maladies qu’elles transmettent, dont la maladie de Lyme.

Claudie et moi, nous n’avons pas encore rencontré de tiques  (au 28 avril) -– ça ne saurait tarder !  

 

Alain B. de la société de La Roche-sur-Foron  a  photographié avec son Olympus TG4 deux tiques trouvées sur son chat le 16 avril. Les tiques c’est petit, ses photos sont bien réussies, bravo !

 

Nous avons envoyé ces photos à un spécialiste de ces petites bestioles peu sympathiques, Paul Leroy. Nous n’avons jamais rencontré Paul, mais nous le connaissons par l’intermédiaire d’une amie qui habite à Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire). Elle nous a souvent parlé de Paul : « Paul adore parler des tiques, il est intarissable sur ce sujet et sur les champignons aussi. »

Elle nous a envoyé cette photo en 2010 : « Paul en action ». Il a fait du battage et il observe les tiques qui sont tombées sur le drap blanc (« récolte au drapeau »).

Elle nous a envoyé cette photo en 2010 : « Paul en action ». Il a fait du battage et il observe les tiques qui sont tombées sur le drap blanc (« récolte au drapeau »).

Voici les commentaires de Paul :

Une femelle adulte, Ixodes ricinus, vue de face. Elle est adulte car on voit l’orifice génital au niveau de la 4e paire de pattes. Les nymphes n'ont pas cet orifice. Elle a commencé à se gorger de sang sur le chat qui s'en est débarrassé : on voit que le rostre est cassé.

Une femelle adulte, Ixodes ricinus, vue de face. Elle est adulte car on voit l’orifice génital au niveau de la 4e paire de pattes. Les nymphes n'ont pas cet orifice. Elle a commencé à se gorger de sang sur le chat qui s'en est débarrassé : on voit que le rostre est cassé.

La même vue de dos. Chez la femelle, l'écusson ne dépasse pas la 4e paire de pattes.

La même vue de dos. Chez la femelle, l'écusson ne dépasse pas la 4e paire de pattes.

C’est un mâle, il est plus petit que la femelle. Le mâle ne se gorge jamais de sang, on peut le trouver sur soi, mais il ne se fixera pas, il est juste à la recherche d’une femelle : l’accouplement se déroule le plus souvent pendant que la femelle se gorge, le mâle se glisse sous la femelle, ventre contre ventre, il expulse un spermatophore qu’il dépose dans l’organe de la femelle

C’est un mâle, il est plus petit que la femelle. Le mâle ne se gorge jamais de sang, on peut le trouver sur soi, mais il ne se fixera pas, il est juste à la recherche d’une femelle : l’accouplement se déroule le plus souvent pendant que la femelle se gorge, le mâle se glisse sous la femelle, ventre contre ventre, il expulse un spermatophore qu’il dépose dans l’organe de la femelle

 

Merci Paul !

 

Paul Leroy a écrit un livret sur les tiques. Ce livret m’a bien aidée pour écrire cet article. 

En cliquant sur ces deux liens, vous aurez un résumé.

 

http://www.amfb.eu/Publications/2011/tiques1.pdf


http://www.amfb.eu/Publications/2012/tiques2.pdf


Un conseil : faites bien attention aux tiques ! Vous pouvez mettre des vêtements serrés aux chevilles, aux poignets, mais les tiques se faufilent partout … Surtout, prenez le temps de bien inspecter votre corps au retour d’une balade !

Monique

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Nice post
Répondre