Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’eau de bouleau

L’eau de bouleau

Un poème de Sergueï Essénine 1895-1925) 

Le bouleau blanc
Sous ma fenêtre
S'est couvert de neige
On dirait de l'argent.

Début mars, c’est le moment de récolter « l’eau de bouleau », c-à-d sa sève…

En 1565, Matthiole, médecin et botaniste italien, surnomme le bouleau « l’arbre néphrétique » : « Si on perce le tronc du bouleau avec une tarière, il en sort une grande quantité d'eau, laquelle a grande propriété et vertu à rompre la pierre tant aux reins qu'en la vessie, si l'on continue d'en user. Si on s'en lave la bouche, elle guérit les ulcères qui sont dedans"

« L’eau de bouleau » se récolte au début du printemps, à la montée de la sève, juste avant l’apparition des jeunes feuilles.

On perce un trou dans le tronc avec une perceuse ou une chignole.   Dans ce trou, on enfonce un tuyau, l’autre bout est introduit dans un récipient qu’on appuie contre le tronc et qu’on fixe pour éviter qu’il ne se renverse avec le précieux liquide. La sève de bouleau coule lentement dans le récipient.

On perce un trou dans le tronc avec une perceuse ou une chignole. Dans ce trou, on enfonce un tuyau, l’autre bout est introduit dans un récipient qu’on appuie contre le tronc et qu’on fixe pour éviter qu’il ne se renverse avec le précieux liquide. La sève de bouleau coule lentement dans le récipient.

Le trou est percé. Sabrina s’apprête à enfoncer le tuyau dans le trou.

Le trou est percé. Sabrina s’apprête à enfoncer le tuyau dans le trou.

Il vaut mieux utiliser un grand récipient.
Il vaut mieux utiliser un grand récipient.

Il vaut mieux utiliser un grand récipient.

La sève est incolore et fluide comme de l’eau. Elle a un goût légèrement boisé. On peut la conserver quelques jours au réfrigérateur. Mais pas plus : quand elle fermente, elle prend une couleur blanchâtre, le goût acidulé est moins agréable. Il vaut mieux donner ce qu’on a en trop ou le congeler.

Dans les pays du nord, pays scandinaves, Russie, où il y a de grandes forêts de bouleaux, les bienfaits de la sève de bouleau sont connus depuis longtemps et c’est la tradition d’en faire une cure au printemps : cure de 3 semaines à la sortie de l’hiver, prendre 1 verre par jour, de préférence le matin à jeun (remplir 21 petits pots et les congeler, on sort chaque soir un petit pot pour le lendemain matin).

La sève de bouleau est diurétique et dépurative. Elle aide à éliminer les toxines, stimule l’organisme et le système immunitaire, diminue le taux d’acide urique et de cholestérol, et permet un excellent drainage sanguin et lymphatique de l’organisme.

La sève de bouleau est diurétique et dépurative. Elle aide à éliminer les toxines, stimule l’organisme et le système immunitaire, diminue le taux d’acide urique et de cholestérol, et permet un excellent drainage sanguin et lymphatique de l’organisme.

A la fin, on rebouche le trou avec de l’argile ou de la terre et une petite cheville en bois. L’écorce se reforme. Et on peut recommencer à prélever la sève l’année suivante, cela n’épuise pas l’arbre.

Sabrina a taillé une petite cheville, elle va l’enfoncer dans le trou, comme un bouchon. C’est fini pour cette année !

Sabrina a taillé une petite cheville, elle va l’enfoncer dans le trou, comme un bouchon. C’est fini pour cette année !

Bouleaux au Roc de Chère, Talloires (74)

Bouleaux au Roc de Chère, Talloires (74)

Sabrina et Monique

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article