Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petite randonnée dans les Alpilles

En visite pour quelques jours à Saint-Rémy-de-Provence et sa région, nous ne pouvions pas manquer d’aller randonner dans le massif des Alpilles tout proche. Pour monter sur le plateau de la Caume, notre destination, le sentier part du site antique de Glanum que nous avons visité le matin, ainsi que le musée.

Petite randonnée dans les Alpilles

L’occupation de ce site remonte à l’âge du bronze et a connu trois grandes périodes d’influence (gauloise, hellénistique, puis romaine) et après de nombreuses transformations, Glanum connait son apogée à l’époque du 1er empereur romain Auguste.

Petite randonnée dans les Alpilles

Ce site, ainsi que les deux monuments proches dénommés les Antiques nécessiteraient un long développement.

Arc de Triomphe d’Auguste et Mausolée des Jules ses petits-fils

Arc de Triomphe d’Auguste et Mausolée des Jules ses petits-fils

Reprenons notre sentier qui longe le cloitre de Saint-Paul-de-Mausole que nous visiterons au retour. De style roman provençal, il est connu pour avoir hébergé et inspiré Vincent Van Gogh.

Abbaye St-Paul-de-Mausole

Abbaye St-Paul-de-Mausole

On entre dans le Vallon de Saint-Clerg par un étroit passage entre les rochers. Au niveau du Rocher des Deux Trous, on retrouve une petite route goudronnée, fermée à la circulation, qui permet d’atteindre le Plateau de la Caume où culmine une énorme antenne relai, repérable de très loin.

Petite randonnée dans les Alpilles
Petite randonnée dans les Alpilles

Tout au long de cette ascension facile, j’ai pu relever plusieurs plantes des régions du sud (parfois jusqu’au centre de la France) :

• l’Aphyllanthe de Montpellier (Aphyllanthes monspeliensis) qui remonte jusqu’en Savoie, aux fleurs bleues avec une nervure foncée sur chaque division ;

• l’Aphyllanthe de Montpellier (Aphyllanthes monspeliensis) qui remonte jusqu’en Savoie, aux fleurs bleues avec une nervure foncée sur chaque division ;

• la Germandrée dorée (Teucrium aureum) sur le littoral méditerranéen élargi, de couleur jaune, gazonnante, cotonneuse ;

• la Germandrée dorée (Teucrium aureum) sur le littoral méditerranéen élargi, de couleur jaune, gazonnante, cotonneuse ;

• l’Asperge à feuilles aigues (Asparagus acutifolius), dans les lieux secs du Midi, plante ligneuse aux cladodes courts, persistants ;

• l’Asperge à feuilles aigues (Asparagus acutifolius), dans les lieux secs du Midi, plante ligneuse aux cladodes courts, persistants ;

• le Buplèvre arbustif (Bupleurum fruticosum) dans les garrigues et lieux stériles de Méditerranée et du sud-ouest, aux feuilles coriaces, persistantes ;

• le Buplèvre arbustif (Bupleurum fruticosum) dans les garrigues et lieux stériles de Méditerranée et du sud-ouest, aux feuilles coriaces, persistantes ;

• la Roquette de mer (Cakile maritima), sur tout le littoral français, plante annuelle aux fleurs lilas pâle et aux racines en pivot ;

• la Roquette de mer (Cakile maritima), sur tout le littoral français, plante annuelle aux fleurs lilas pâle et aux racines en pivot ;

• le Ciste blanchâtre ou cotonneux (Cistus albidus) dans les coteaux de la région méditerranéenne élargie jusqu’à la Drôme, espèce menacée et protégée en PACA ;

• le Ciste blanchâtre ou cotonneux (Cistus albidus) dans les coteaux de la région méditerranéenne élargie jusqu’à la Drôme, espèce menacée et protégée en PACA ;

• le Chèvrefeuille entrelacé (Lonicera implexa) dans les haies, bois et rochers du pourtour méditerranéen, aux rameaux tortueux, aux feuilles persistantes et aux fleurs au centre des dernières feuilles ;

• le Chèvrefeuille entrelacé (Lonicera implexa) dans les haies, bois et rochers du pourtour méditerranéen, aux rameaux tortueux, aux feuilles persistantes et aux fleurs au centre des dernières feuilles ;

• la Germandrée tomenteuse (Teucrium polium) dans les lieux sablonneux ou rocheux du midi, aux feuilles et fleurs cotonneuses ;

• la Germandrée tomenteuse (Teucrium polium) dans les lieux sablonneux ou rocheux du midi, aux feuilles et fleurs cotonneuses ;

• la Leuzée conifère (Rhaponticum coniferum) dans les garrigues et sols pierreux sous une ligne Landes – Savoie, à l’involucre de bractées de couleur fauve, à fleurs mauves, protégée dans plusieurs régions et départements ;

• la Leuzée conifère (Rhaponticum coniferum) dans les garrigues et sols pierreux sous une ligne Landes – Savoie, à l’involucre de bractées de couleur fauve, à fleurs mauves, protégée dans plusieurs régions et départements ;

• le Chardon d’Espagne (Scolymus hispanicus) sur le bord des chemins de Méditerranée – Ouest de la France, aux feuilles épineuses, à nervures blanches, capitules de fleurs jaunes à l’aisselle des feuilles ;

• le Chardon d’Espagne (Scolymus hispanicus) sur le bord des chemins de Méditerranée – Ouest de la France, aux feuilles épineuses, à nervures blanches, capitules de fleurs jaunes à l’aisselle des feuilles ;

• le Panais épineux (Echinophora spinosa), limité à la bordure méditerranéenne, aux feuilles raides, épineuses et fleurs blanches en ombelles, protégé en PACA ;

• le Panais épineux (Echinophora spinosa), limité à la bordure méditerranéenne, aux feuilles raides, épineuses et fleurs blanches en ombelles, protégé en PACA ;

• la Psoralée à odeur de bitume (Bituminaria bituminosa) sur pratiquement la moitié sud de la France et qui doit son nom à la forte odeur de bitume dégagée par ses glandes odorantes ;

• la Psoralée à odeur de bitume (Bituminaria bituminosa) sur pratiquement la moitié sud de la France et qui doit son nom à la forte odeur de bitume dégagée par ses glandes odorantes ;

• la Centaurée paniculée (Centaurea paniculata) sur le quart sud-est de la France et le pourtour méditerranéen, plante vert-grisâtre, aux fleurs purpurines, les extérieures rayonnantes ;

• la Centaurée paniculée (Centaurea paniculata) sur le quart sud-est de la France et le pourtour méditerranéen, plante vert-grisâtre, aux fleurs purpurines, les extérieures rayonnantes ;

• le Coris de Montpellier (Coris monspeliensis) sur les coteaux secs et pierreux du midi, jusqu’en Drôme et Ardèche, curieuse Primulacée à la corolle tubuleuse rose-lilas à 5 lobes échancrés, les antérieurs plus courts ;

• le Coris de Montpellier (Coris monspeliensis) sur les coteaux secs et pierreux du midi, jusqu’en Drôme et Ardèche, curieuse Primulacée à la corolle tubuleuse rose-lilas à 5 lobes échancrés, les antérieurs plus courts ;

• le Pallénis épineux (Pallenis spinosa) sur le tiers sud de la France, aux feuilles alternes, velues et pointues, les fleurs sont en capitule sur 2 rangs ;

• le Pallénis épineux (Pallenis spinosa) sur le tiers sud de la France, aux feuilles alternes, velues et pointues, les fleurs sont en capitule sur 2 rangs ;

• l’Inule à feuilles de spirée (Inula spiraeifolia) sur les coteaux pierreux calcaires, avec ses petits capitules jaunes en corymbe compact et ses feuilles rapprochées, serrées contre la tige.

• l’Inule à feuilles de spirée (Inula spiraeifolia) sur les coteaux pierreux calcaires, avec ses petits capitules jaunes en corymbe compact et ses feuilles rapprochées, serrées contre la tige.

Et tout au long de notre promenade, des dizaines et des dizaines d’Aurores de Provence (Anthocharis euphenoides).

Petite randonnée dans les Alpilles

Philippe Pellicier avait programmé une session botanique sur le massif des Alpilles en avril 2019, puis 2020, annulées en raison de la pandémie covid 19. Souhaitons qu’elle puisse se réaliser enfin si Philippe décide de relancer l’idée.

Notre séjour dans les Alpilles s’est terminé par diverses visites de sites, notamment les Carrières de Lumière aux Baux-de-Provence (projection féérique de tableaux de Cézanne contre les parois et les sols des anciennes mines souterraines) et le double aqueduc romain de Barbegal destiné à l’origine à alimenter la ville d’Arles, mais dont une branche fut détournée pour faire fonctionner une meunerie à proximité.

Petite randonnée dans les Alpilles
Petite randonnée dans les Alpilles

Beau séjour avec le soleil du midi, alors qu’il pleuvait partout ailleurs en France, sites et paysages magnifiques, belles découvertes. A refaire en approfondissant.

                                                 Pierre et Cathy

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article