Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Morilles et gestes barrières -Dessins humoristiques d’André Gruaz, champignons et covid (2)

André est un grand connaisseur des morilles et des coins à morilles depuis son plus jeune âge, il éprouve une véritable fascination pour ce champignon mythique.

Il leur a déjà consacré 101 dessins qu’il a rassemblés dans un beau livre non commercialisé, réservé aux amis, « aux vrais amoureux des morilles ». Il l’a dédicacé à son père, facteur à Saint-Paul-en-Chablais qui l’a initié à la chasse aux morilles.

"La vie privée des morilles"

"La vie privée des morilles"

Souvenir d’enfance à Saint-Paul-en-Chablais

Souvenir d’enfance à Saint-Paul-en-Chablais

Voici un nouveau dessin de 2021 pendant la crise du covid. On voit André prêt à braver tous les dangers, le taureau aux naseaux fumants, la fourche du fermier et son chien …  Une quinzaine de belles morilles sont là tout près de lui, il saute par-dessus la clôture sans respecter les (gestes) barrières …

André ne peut pas résister !

André ne peut pas résister !

Les « chasseurs de morilles » distinguent les morilles noires et les morilles blondes, mais ils sont loin de se douter que c’est beaucoup plus compliqué : voir la clé d’identification dans le livre de Philippe Clowez et Pierre-Arthur Moreau « Morilles de France et d’Europe » …

Ce livre est paru en 2020. Voici un lien pour découvrir quelques pages : 

https://www.capregionseditions.fr/wp-content/uploads/2020/05/morillesdeFranceetdeurope-extrait-capregionseditions.pdf

Morilles et gestes barrières -Dessins humoristiques d’André Gruaz, champignons et covid (2)

Morchella, c’est un genre complexe, les espèces et variétés sont nombreuses et difficiles à séparer. Les études de phylogénétique moléculaire n’ont pas simplifié l’étude de ce genre. Il y a de quoi s’arracher les cheveux …ou les alvéoles !

Une morille blonde bien embarrassée ...

Une morille blonde bien embarrassée ...

Les morilles sont d’excellents comestibles très recherchés…mais elles sont toxiques !

En effet, consommées crues ou mal cuites, elles provoquent des troubles digestifs, des troubles de la vue, des vertiges, des tremblements. La toxine, l’hémolysine, est détruite par la chaleur (substance thermolabile) et par la dessication.

Gare aux morilles, comme chantait (presque) Georges Brassens.

Gare aux morilles, comme chantait (presque) Georges Brassens.

Les morilles crues sont toxiques !

Les morilles crues sont toxiques !

 « La morille te voit mais toi tu ne la vois pas. » C’est un dicton « morilleur » qu’André donne à la page 51 de son livre, « la morille, championne du camouflage ».

C’est bien vrai pour moi !  Mes voisins qui ne sont pas mycologues vont aux morilles et ils en trouvent, moi, je n’y vais pas car je suis sûre de rentrer bredouille … Quand j’en trouve, c’est par hasard !

Une morille bizarre, double, des sœurs siamoises !

Une morille bizarre, double, des sœurs siamoises !

Une belle récolte de morilles !
Une belle récolte de morilles !

Une belle récolte de morilles !

Monique - dessins d' André Gruaz (à suivre)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article