Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aiguilles d'Arves : quelques éléments de géologie et de géomorphologie

 


 

Notre montée vers les aiguilles montre un relief tourmenté, travaillé par l’érosion, d’une part actuelle (torrents encaissés, cônes d’éboulis) et d’autre part ancienne, résultant des dernières glaciations (moraines latérales). Un bel exemple de tout cela sur la photo ci-dessous, montrant une moraine glaciaire latérale, elle-même en grande partie emportée par l’érosion du torrent.

 

 

 

Les aiguilles :

  • Elles sont constituées d’un conglomérat d’âge tertiaire (nummulitique moyen - env. – 50 MA), lequel constitue ici la base d’une unité géologique dite flysch des aiguilles d’Arves. Nous avons pu en toucher de nombreux blocs le long du sentier. La grosseur et la variété des éléments constitutifs sont remarquables. Le ciment est siliceux comme le confirme visuellement la présence du lichen géographique.

  • Elles reposent sur des terrains schisteux argileux, plus facilement sensibles à l’érosion, qui sont datés du jurassique moyen à supérieur (env. -130 MA). Il manque donc ici tout le crétacé. Les géologues appellent cela une lacune stratigraphique et expliquent qu’il y a eu ablation d’une énorme épaisseur des couches du crétacé et même dans le jurassique selon les endroits.

  • Les directions des plis affectant les conglomérats d’une part et les couches sous jaçantes du jurassique d’autre part sont différentes. Cela prouve que des mouvements tectoniques ont affecté le jurassique avant le dépôt des conglomérats au tertiaire.

  • Les géologues s’interrogent encore sur l’origine des éléments composant le conglomérat dont certains sont manifestement d’origine assez lointaine.

 

Pour les lecteurs désirant approfondir la question, je conseille le site http://www.geol-alp.com

(page Maurienne sud/Aig_d’Arves.) de M. Gidon

 

Roland ML

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article