Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 18:29

Nous sommes accueillis au local du Groupe de Modane avec un bon café et des croissants. Après les retrouvailles, nous partons herboriser au Rocher des Amoureux.

 

C'est un grand bloc calcaire qui a été mis en saillie par l'érosion glaciaire.

Notre excursion botanique nous conduit autour de ce rocher. Nous sommes dans un milieu très sec, sur d'anciennes cultures et prairies dont le substrat rocheux est un mélange de gypse et de calcaire.

Nous y trouvons toute la flore des milieux steppiques comme la Centaurée du Valais (Centaurea vallesiaca) et une plante inscrite sur le livre rouge national, l'Onosma faux onosma des sables (Onosma pseudoarenaria)

La Scorzonère d'Autriche (Scorzonera austriaca) déjà en fruits.

 

Onosma-pseudoarenaria---2-.jpg

Scorzonera-austriaca.jpg

Le Silène cure-oreilles (Silene otites) pétales verts minuscules par rapport aux étamines. 

La Koélérie du Valais (Koeleria vallesiana), une Poacée que l'on reconnait à sa « chaussette » de fibres entrecroisées, à la base de la tige.  

Misumena-vatia--Silene-otites--4-.jpg 

Koeleria-cenisia-chaussette.jpg

Bunium bulbocastaneum, Apiacée appelée communément « noix de terre ». En effet, la racine  est comestible : elle a la forme et la saveur de la noisette. Photo accouplement de Gazés (Aporia crataegi)

P1180513.jpg

Aporia-crataegi-accoupl.jpg

Puis nous nous garons vers la chapelle St Apollonie qui est au bord de la route. Nous sommes dans les anciennes cultures, plus ou moins en terrasses, du village du Bourget. Aujourd'hui, quelques champs sont encore labourés.

 

Paysage--2-.jpg

Nous rencontrons encore des plantes des milieux steppiques et aussi des messicoles, comme la Caméline à petits fruits (Camelina microcarpa) ou la Nielle des blés (Agrostemma githago).

 

Camelina-microcarpa--3-.jpg

Agrostemma-githago---2-.jpg

 

Mais nous venons surtout photographier la très rare Sauge d'Ethiopie (Salvia aethiopis) qui est bien présente dans tout le secteur.Salvia-aethiopica---2-.jpg

Elle n'a d'Ethiopie que le nom, car elle est originaire de l'Europe de l'est et n’est connue en Savoie que sur Aussois et les environs. (cf un article sur le blog en juillet 2009)

Salvia-aethiopica---4-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est unegrande sauge à fleurs blanches entourées de bractées lavées de violet. Toute la plante est couverte d'un épais duvet cotonneux.


 

Nous verrons aussi la Trigonelle de Montpellier (Trigonella monspeliaca) avec ses gousses à ras de terre, et l'Herniaire blanchâtre (Herniaria incana ). 

Trigonella-monspeliaca---2----Copie.jpg

Herniaria-incana--2-.jpg

Le Groupe de Modane fête ses 50 ans. Pour cette occasion, un apéritif nous est offert, dans le Fort Marie-Christine

 

1--les-50-ans-Gr-Modane-Maurice-Mollard-discours.jpg

Maurice M.,le président actuel et Emile A. le président précédent, ainsi que les maires de Modane et Fourneaux.

 

50-ans-Gr-Modane-assistance---4--copie-1.jpg


Pique-nique copieux et bien arrosé, en dessous du Fort, au soleil. Un moment bien agréable !

Pique-nique-sous-fort-Marie-Christine.jpg

L'après-midi, Thierry D. nous emmèneen- dessous du Fort Marie-Christine.

Le temps se gâte, nous aurons quelques gouttes de pluie… puis le soleil revient !

 

En-marche-derriere-Thierry.jpg

Herborisation-sous-la-pluie.jpg

Nous retrouvons un peu les mêmes plantes, et pour nous, c'est l'occasion de réviser !

Mais nous verrons aussi la Crépide blanchâtre (Crepis albida), une Astéracée commune dans les pelouses sèches des montagnes calcaires du sud de l'Europe. En Savoie, cette plante atteint sa limite septentrionale.

Crepis-albida---2-.jpg

Le Daphné des Alpes (Daphne alpina) aux fleurs blanches, l'Astragale de Montpellier (Astragalusmonspessulanus),la Vesce faux sainfoin (Vicia onobrychioides), l'Epervière laineuse (Hieracium lanatum) et bien d'autres !

 

Un autre groupe herborise vers le monolithe de Sardières, dans une forêt de pins sylvestres et d'épicéas en limite des communes de Sardières et d'Aussois.

Monolithe---7-.jpg

Erica-herbacea-carnea--2-.jpg

 Le monolithe est une curiosité géologique : une fine aiguille de cargneule de 93 m de hauteur dressée au milieu de la forêt. Cette forêt permet de découvrir une plante abondante dans le secteur, mais rare au niveau national, la Bruyère des neiges (Erica herbacea)  et une autre peu fréquente au niveau de la région, la Pyrole verdâtre (Pyrola chlorantha).

Ils ont rencontré aussi Monanthes uniflora, la Pyrole à une fleur, beaucoup plus commune et ont même trouvé quelques morilles mais les ont laissées sur place.


Nous avons toujours beaucoup de plaisir à participer à la journée botanique intersociétés : c'est très convivial et c'est l'occasion d'herboriser sous la conduite de bons botanistes.

 

                                                                                                               Claudie

Partager cet article

Repost 0
Published by groupe nature - dans SORTIES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories