Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Morio, Nymphalis antiopa (élevage)

    Le 1er septembre, au Plateau de Beauregard, nous trouvons une dizaine de chenilles de Morio sur un Saule marsault (Salix caprea). Elles ont dévoré les feuilles, ne laissant que les nervures.

 

NY Nymphalis antiopa Morio chenilles Salix caprea -copie-1

Elles sont noires, pourvues d’une pilosité blanche, avec des épines noires et des taches orange sur le dos. Elles mesurent près de 55 mm et vont bientôt se nymphoser.

Ces chenilles vivent en communauté, ce qui favorise le parasitisme, toujours très important chez cette espèce.

Pourtant, j’ai bien envie de les élever. J’en prélève cinq qui se chrysalident dès le 5 septembre.

 

NY-Nymphalis-antiopa-Morio-chenille-suspendue.JPG

  Les chenilles tissent un coussinet soyeux et s’y suspendent tête en bas, par leur crémaster, organe situé à l’extrémité de l’abdomen.

Certaines chenilles se sont  fixées à un rameau, d’autres au couvercle du terrarium.

 

NY-Nymphalis-antiopa-Morio-elevage-.JPG

  Quelques heures plus tard, elles sont devenues chrysalides.

 

NY Nymphalis antiopa Morio élevage (5)

  Les cinq papillons sont nés dès le 20 septembre, soit 3 semaines plus tard. Malheureusement, je n’ai pas vu l’émergence…

 

Avec une envergure de 75 mm, le Morio est la plus grande Vanesse française et européenne.

C’est un beau papillon, qu’on ne peut pas confondre : brun violacé velouté avec une bordure jaune et une rangée de taches bleues. Le revers terne lui permet de se confondre avec le support et d’échapper aux prédateurs.

 

NY-Nymphalis-antiopa-Morio-elevage-Marlens---7-.jpg

 

NY-Nymphalis-antiopa-Morio-emergence-20-9-2014----Copie.JPG

 

 On l’appelle aussi « Manteau royal »

Après la séance photo, les papillons ont été relâchés.

 

Le Morio hiverneà l’état adulte comme certains autres Nymphalidés (Petite Tortue, Grande Tortue, Robert-le-Diable, Paon du jour) et le Citron. Il se réfugie dans un arbre creux, une grange, une remise…

En mars, il réapparaît et se dépêche de se reproduire. La femelle pondra ses œufs en manchon autour d’un rameau de Saule, de Bouleau.

Le Morio butine très peu les fleurs, sauf au printemps les chatons des Saules. Il est attiré par les fruits fermentés et les écoulements de sève sur les troncs d’arbres.

 

                                                       Claudie

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

francis 12/09/2019 19:14

bonsoir j ai u de la chance je viens de le capturé avec mon portable il et superbe

Christianne 06/12/2014 17:42


Une vraie beauté ce papillon, je ne crois pas l'avoir rencontré, dommage!!


Bravo pour cet article


Ch*