Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 09:51

Lors d’une sortie à Glaize, au-dessus de Faverges, le 17 septembre, nous trouvons une chenille de Robert-le-Diable sur un Saule marsault. Nous la ramenons pour l’élever.

 

NY-Polygonia-C-album-chenille-Glaize-Salix---4-.JPG

 

C’est une belle chenille noire et fauve avec des « épines » et une tache dorsale blanche.

Elle se tient souvent arquée : par sa couleur et sa forme, elle ressemble à une fiente d’oiseau !

 

NY-Polygonia-C-album-chenille-Glaize-Salix---6-.JPG

 

Le Robert-le-Diable fait partie des Vanesses, sa chenille est « épineuse ».

J’installe cette chenille dans un terrarium et la nourris avec des rameaux de Saule. Tout va très vite !

Le 21 septembre, ellese suspend, tête en bas, à une feuille et le lendemain, elle est transformée en chrysalide.

 

Polygonia-C-album-chrysalide-Marlens-elevage.JPG

 

La chrysalide et ses 6 taches à éclat métallique

 

Polygonia-C-album-chrysalide-Marlens-elevage--8----Copie.JPG

 

Le papillon est né le 9 octobre !

Un beau papillon aux ailes découpées, échancrées, orange tachées de noir.

 

NY-Polygonia-C-album-Robert-le-diable-emergence-9-octobre-.jpg

 

Mais les ailes fermées, le Robert-le-Diable ressemble à une feuille morte, camouflage parfait pour éviter d’être au menu d’un prédateur.

 

NY-Polygonia-C-album-Robert-le-diable-emergence-9-copie-1.JPG

En y regardant de plus près, on voit une minuscule tache blanche en forme de « C », ce qui explique son nom latin, Polygonia « c-album » et son nom vulgaire « C blanc », « Gamma ».

 

NY-Polygonia-C-album-Robert-le-diable-emergence-9-octobre-.JPG

 

Le Robert-le-Diable passera l’hiver sur une branche, un tronc d’arbre, parfaitement dissimulé.

Il se reproduira au printemps. La femelle pondra ses œufs isolément sur le Saule, l’Ortie, le Noisetier…

 

Dès le mois de mars, le Robert-le-Diable se nourrit sur les chatons de Saules, puis il suce la sève qui s’écoule sur les troncs d’Erables ou d’Aulnes. En été, il butine le nectar sur les Cirses, l’Eupatoire. En automne, il se délecte du jus des fruits blets tombés au sol.  

  

                                                                                                            Claudie

Partager cet article

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories