Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un étrange animal : le gordien (Gordius aquaticus)

 

Un gordien ou « dragonneau ». Nous l’avons trouvé le 17 août dans une gouille au dessus d’Arnand  dans la Combe d’Ire. Voici des explications données par Robert Ch. (Bulletin du Groupe Nature 2007).

 

ver-gordien--2-.jpg


 

 

          « C’est un étrange ver rond parasite (nématomorphe) qui vit dans les sources, les ruisseaux, les étangs d’eaux froides de nos régions. Il peut mesurer jusqu’à un mètre de long pour…un millimètre de diamètre environ. Il ressemble étrangement à  un crin de cheval brun foncé. Il arrive que de nombreux vers se réunissent et s’enlacent, formant un véritable « noeud

gordien »… d’où son nom.
           

            Son développement est lui aussi surprenant. L’adulte pond des milliers d’œufs micro-scopiques. Les larves qui en sortent pénètrent dans des insectes aquatiques – ou leurs larves – en leur perforant le corps ou sont avalées par eux. Elles s’y développent et en ressortent, adultes, par l’anus au bout de quelques semaines. Ces larves n’ont pas d’appareil digestif et absorbent leur nourriture par la peau. Elles se nourrissent des substances de l’intérieur du corps de leur hôte. L’adulte, lui, ne se nourrit pas.

           

             C’est à l’intérieur de l’estomac d’une truite que j’ai pu observer mon premier gordien. Avait-elle avalé le ver ou gobé l’insecte qui l’hébergeait ? J’ai eu l’occasion d’en retrouver plusieurs fois dans une truite (attention : en aucun cas ce n’est leur parasite !), dans La Chaise à Marlens. Mais c’est dans le Queyras que j’en ai recueilli plusieurs en eau libre, dans une fontaine. »

 

 

Vous connaissez le « nœud gordien » ?

 Ce qui était remarquable (dans le temple de Jupiter), c'était un char qui, assurait-on, avait transporté le père de Midas, Gordios. [...] Le joug était une curiosité car bien des noeuds s'y mêlaient les uns aux autres dans un confus enchevêtrement. Puis comme les indigènes affirmaient que, d'après la prédiction d'un oracle, celui qui dénouerait le lien inextricable serait le maître de l'Asie, le désir vint au coeur d'Alexandre de réaliser cette prédiction. [...] La série des noeuds était si compacte que ni la réflexion ni la vue ne permettait de saisir d'où partait cet entrelacement et où il se dérobait. [...] Sans résultat, Alexandre lutta longuement contre le secret de ces noeuds. "Peu importe," dit-il alors, "la façon de les défaire" et de son épée il rompit toutes les courroies, éludant ainsi la prédiction de l'oracle - ou la réalisant.

Quinte-Curce, Histoires, III, 1,14-18

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MAGUY GINET 01/10/2019 09:44

Bonjour, j'ai trouvé ce ver dans ma piscine. Que faut-il en faire ? Le detruire ou pas. J'ai des chats et chien,il y a t'il un risque pour eux.
Merci de votre réponse.

intex man 29/07/2018 12:16

lieu isere nord

intex man 29/07/2018 12:16

bonjour je suis tomber sur cette vermine dans ma piscine ce matin!!! quel choc!

Lamouroux 13/08/2017 15:02

Cc vu ce vers etrange dans une riviere de l'ain "le landeyron" . Apres avoir lu votre article je me pose la question sur l'eau ingerer par mon chien et sur son organisme si presence de larve microcopique.

gadl 14/09/2013 11:02


Bonjour, j'ai également aperçu ce drôle de vers durant un voyage dans le cantal. 


Je me demande en tout cas s'il est possible que l'oeuf se développe, si nous en buvons, après avoir bu l'eau d'une source . 


Merci en tout cas pour toutes ces informations. à bientôt ! 


____________________________________________________________________________