Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 08:38

 

 

Proposé par le Groupe Nature de Faverges

mardi 15 avril à 20 heures  

Maison des Associations (au-dessus de l'Office du Tourisme)

Entrée libre

 

 

 

Randonnée dans les montagnes du Valais : Chamonix-Zermatt en 7 jours 

Chamonix – Zermatt, deux noms qui évoquent les grandes classiques des Alpes. 

La randonnée alpine que je vous propose (de parcourir en images) part de Fionnay, village situé au pied de la célèbre station qu’est Verbier, traverse huit vallées valaisannes sur des sentiers et des terrains variés, à travers des paysages tantôt verdoyants, tantôt minéraux, très fleuris.

 

Androsace alpina=Androsace des Alpes Grand désert Valais 2

                                                 Androsace alpine

 

Eritrichium-nanum-Eritriche-nain--6-.JPG

                                                         Eritriche nain

 

VALAIS-Gentiana-orbicularis-Gentiane-orbiculaire--2-.JPG

                                               Gentiane orbiculaire

 

Chaque journée est dominée par de nombreux sommets de plus de 4000m., Grand Combin, Dent Blanche, Zinalrothorn, Weisshorn, Cervin…

Cet itinéraire très varié longeant glaciers et lacs, alpages et villages et franchissant  sept cols à 3000m d’altitude, est une des plus belles randonnées des Alpes. Elle exige une bonne préparation physique.

 

Leotodon-alpinus-Eelweiss.JPG

                                                       Edelweiss

 

L’arrivée à Zermatt le 1er août, jour de la fête nationale en Suisse, et la découverte du Cervin est grandiose.

 

                                            Odette Lussiana

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIAPORAMAS
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 20:56

Nous nous étions donné rendez-vous à l’ancienne carrière de Verthier et nous nous sommes retrouvés 14 pour profiter du beau soleil de ce dernier vendredi de mars.

 

 

Salle à manger Castors Eau Morte Sollier (3)

 

 

GNF Eau Morte

Nous avons suivi Robert qui nous a expliqué et montré les traces de vie des castors de l’Eau Morte : les rampes d’accès à la berge (toboggans),   les coulées (ou pistes), les arbres rongés, coupés en sifflet ou en crayon, les copeaux, l’écorçage, les « réfectoires », un petit barrage (une digue) et … beaucoup plus difficile à trouver, des crottes : des boulettes composées de débris végétaux, le castor les dépose dans l’eau où elles se désagrègent rapidement, mais ici elles ont été arrêtées par la digue et se sont trouvées au sec. Savez-vous que le castor (comme le lapin) est « caecotrophile » ? Il mange ses crottes… Cette pratique est comparable à la rumination !

 

castor-crottes-Sollier--3-.JPG

                                                       crottes de castor

 

Tobogan castor (2)

                                                               toboggan

 

Castor-taille-en-sifflettraces.jpg

                                                          taille en sifflet

 

Traces-castor-Reserve-Bout-du-Lac---2-.JPG

                                                          rameaux écorcés

 

Salle-a-manger-Castors-Eau-Morte-Sollier---4-.JPG

                                                          salle à manger

 

             Robert nous a donné aussi la liste des poissons qui y vivent : les truites fario (espèce méditerranéenne, espèce lacustre qui remonte du lac), les chabots qui servent de nourriture aux truites, les loches et les chevennes. Sous quelques pierres immergées, il nous a montré les petits coquillages, les larves de simulies, de phryganes, les  crevettes minuscules (les gammares) dont ces poissons se nourrissent.

 

Monique a ensuite conduit notre groupe le long de la rivière, sur une partie du chemin du Facteur, pour nous faire découvrir les premières fleurs de printemps : les fleurs jaunes de l’Anémone fausse-renoncule, de la Ficaire, du Tussilage, de la Potentille du printemps, les fleurs blanches du Tabouret à feuilles perfoliées (Thlaspi perfoliatum), de l’Isopyrum thalictroïdes, de l’Arabette tourette (Arabis turrita), les fleurs bleues de la Petite Pervenche (Vinca minor), des Violettes, les fleurs pourpres du Lamier maculé,  les fleurs verdâtres de l’Euphorbe des bois et de l’Hellébore fétide…..

 

Isopyrum.jpg

                              Isopyre faux pigamon (Isopyrum thalictroides)

 

Anemone-ranunculoides--2-.jpg

                                  tapis d'Anémone fausse renoncule (Anemone ranunculoides)

 

Ficaria-ranunculoides--3-.jpg

                                            Ficaires (Ranunculus ficaria)

 

Pervenche--2-.jpg

                                             Pervenches (Vinca minor)

 

arabis-perfoliata.jpg

                                      Tabouret perfolié (Thlaspi perfoliatum)

 

Nous avons fait demi-tour au niveau du chalet « l’Originial » autour duquel vivent en liberté quelques lapins sauvages. Retour aux voitures sans oublier d’admirer un lézard vert et un magnifique Paon du Jour qui s’est gracieusement laissé photographier.

 

paon-du-jour.jpg

                                                     Paon du jour (Inachis io)

 

                                                                                                                  Pierre

Repost 0
Published by groupe nature - dans SORTIES
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 15:25

 

Diaporama proposé par le Groupe Nature de Faverges

mardi  8 avril à 20 heures –

Maison des Associations (au-dessus de l’Office du Tourisme)-

Entrée libre

 

 

Par une succession de balades et sur une petite portion de la Catalogne nous visiterons villages, rivages, réserves naturelles, Mongris et rizières...

 

Les rizières de Pals.

                                                              Les rizières de Pals

 

La nature de ces contrées nous offre de beaux paysages fleuris avec ses oiseaux migrateurs et résidents.

 

Sur-les-Mongris---Iris-lutescens-jpg

                                           Iris lutescens, sur les Mongris

 

Sur-le-chemin-de-douane-JPG

                                                           Sur le chemin de douane...

 

Daims-des-marais--RN-des-Aiguamolls-.jpg

                                        Daims des marais, PN des Aiguamolls

 

Busard-des-roseaux.jpg

                                                    Busard des roseaux

 

1.-Romulea-bulbocodium--5-Grouin-de-cochon--.jpg

                               Romulea bulbocodium, Groin de cochon

 

Nous ne quitterons pas cette région  sans un regard sur le site archéologique d’Empuries et un clin d’œil à Salvator Dali, peintre surréaliste.

Pour clôturer nos errances dans ce pays si attachant nous irons à Calella déambuler dans un splendide jardin exotique surplombant tout en palier la « Grande Bleue ».

 

 

Dernier diaporama de la saison:

mardi 15 avril : « Randonnée dans les montagnes du Valais » Odette Lussiana

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIAPORAMAS
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 15:21

Diaporama proposé par l’Association Mycologique et Botanique d’Annecy

lundi 7 avril, 20 h 30 à Annecy

quai des Clarisses, salle des Clarisses

(la Manufacture, parking Sainte-Claire)-

Entrée libre

 

Derrière un tapis de narcisses se profile l’horizon. Le Mont Blanc, tel un mirage, émerge des nuages. Cette partie sud des montagnes du Jura s’étend en un vaste plateau : le plateau de Retord. C’est dans ce milieu de Nature sauvage qu’a été tourné le film de Luc Jacquet : « le renard et l’enfant ».

 

Retord6.jpg

 

C’est toute une histoire géologique, celle de la formation du Jura, avec cet immense paysage corallien où paissaient à l’ère secondaire, les plus grands dinosaures qui n’aient jamais vécu sur terre, que nous évoquerons, mais aussi ces paysages magnifiques propres à la méditation et dotés d’une flore exceptionnelle.

 

Parfois à la fin de l’hiver, un lac naît soudainement, durant une nuit de pleine lune, puis il disparaît au bout d’un ou 2 jours, au fond de failles souterraines emportant avec lui ses secrets cachés.

 

Régulièrement au printemps, à l’or des jonquilles, font suite les grandes étendues de neige blanche des narcisses…

 

narcisses-b3.jpg

 

Nous vous invitons à venir nous rejoindre le lundi 7 avril, pour visiter ce si joli plateau du Jura et comprendre quelques-uns de ses secrets.

 

                                                                Roger Fillion

 

 

Prochain diaporama :

 

Lundi 12 mai : « Au Royaume du Bouthan, pays du BNB (Bonheur National Brut) »,  Danielle Bessac

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIAPORAMAS
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 00:00

Durant notre séjour au Sénégal, nous avons rencontré très souvent le beau papillon « Petit Monarque ».

 

Danaus-chrysippus-forme-alcippus-lPetit-Monarque-africain-p.jpg

 

 

·      C’est le cousin du Monarque, Danaus plexippus, grand papillon américain célèbre pour ses migrations spectaculaires entre le Mexique et le Canada : des millions d’individus parcourent plus de 4000 km !

 

Danaus-plexippus-Grand-Monarque-timbre-Costa-Rica.jpg

 

 

MP-Danaus-plexippus-Monarque-CRica.jpg

                                                            Monarque, Costa Rica (photo : Maurice P.)

 

Papillon-Monarque-Guadeloupe-Francoise-Dreger--2-.jpg

                                                         Monarque, Guadeloupe  (photo : Françoise D.)

 

Les ailes du Monarque sont bordées de 2 rangées de taches blanches, les nervures sont soulignées de noir.

 

Il est observé régulièrement en Angleterre en automne, et parfois même en France, lorsque des vents violents le détournent de sa route migratoire.

 

Voici sa chenille, photographiée en Guadeloupe :

 

 

Danaus-plexippus-Guadeloupe.jpg

                                                        Chenille de Monarque, Guadeloupe  (photo : Françoise D.)

 

       Le Petit Monarque Danaus chrysippus se rencontre en Afrique, en Asie tropicale, en Australie et depuis les années 1980 de plus en plus souvent sur les côtes méditerranéennes.


 Danaus-chrysippus-Petit-Monarque--timbre-Seychelles.jpg

                                                  Timbre des Seychelles

 

 Les ailes du  Petit Monarque sont marron orangé,  bordées d’une seule rangée de taches blanches, les nervures ne sont pas soulignées de noir. Nous l’avons observé au Maroc.

 

Le Petit Monarque du Sénégal, lui,  a beaucoup de blanc sur les ailes postérieures, c’est une forme spéciale, le Petit Monarque africain, forme alcippus (= aegyptius) qui vit en Afrique tropicale, sur les îles du Cap Vert, au Yémen…

 

NY-Danaus-plexippus-forme-alcippus--Pt-Monarque-africain-pr.jpg

 

NY-Danaus-chrysippus-Petit-Monarque-africain-Toubacouta-Cl-.jpg

Cette forme se montre parfois en Méditerranée, elle a été observée au moins une  fois en France, à Nice. Tristan Lafranchis, le spécialiste des papillons l’a vue quelques fois en Grèce.

Cette forme pourrait devenir une espèce distincte.

 

Danaus-chrysippus-alcippus-Petit-Monarque-africain-timbre-C.jpg                                                   Timbre du Cap Vert

 

Ce papillon n’a pas besoin de se cacher, il peut voler tranquillement car il ne craint rien des prédateurs. Vivement coloré, les oiseaux savent qu’il est toxique.

 

Nous n’avons jamais rencontré la chenille au Sénégal, ce n’était peut-être pas l’époque favorable….

Elle se nourrit surtout de plantes de la famille des Asclépiadacées (Asclepias curassavica, Leptadenia, Gomphocarpus fruticosus, Cynanchum acutum …), plantes toxiques dont elle ingère les alcaloïdes qui rendent la chenille inconsommable…ainsi que le papillon.

 

La chenille est belle avec ses anneaux  blancs, jaunes et noirs,  3 paires  d’appendices noirs, 2 cornes noires aux 2 bouts.

  Nous l'avons photographiée dans le sud tunisien, à Chebika, sur Pergularia tomentosa.

 

Nous l’avons vue aussi dans le sud marocain, près de Tata, sur Calotropis procera en boutons.

Cet arbuste sera l'objet d'un prochain article...

 

Chenille-Petit-Monarque3.jpg                                     Chenille de Petit Monarque, Maroc (photo : Olivier Gonnet)

 

 

                                                                                             (à suivre...)

 

 

                                              Monique et Claudie

 

 

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 19:24

Diaporama proposé par le Groupe Nature de Faverges

 

mardi 25 mars à 20 heures, Faverges

Maison des Associations

(au-dessus de l'Office du Tourisme)

Entrée libre

 

Pierre Melin a passé trois jours en mai 2013 dans les Causses dans le cadre d’un stage botanique, accompagné de plusieurs botanistes dont Christian Bernard, l’auteur d’ouvrages sur la flore des Causses et l’un des initiateurs du Musée Coste de St-Paul-des-Fonds.

Pierre vous fera découvrir cette région par son évocation, sa situation, ses paysages (les différents Causses), sa formation géologique, son climat, mais surtout sa flore souvent spécifique.

Puis Claudie Desjacquot vous présentera des photos sur la faune de cette région, vautours, papillons et autres insectes…

 

Venez nombreux !

Faites suivre l’info à vos amis.

 

3-CAUSSES-Adonis-vernalis.JPG

                                         Adonis du printemps - Adonis vernalis -

 

Ajuga genevensis                                      Bugle de Genève - Ajuga genevensis -

 

Ajuga-chamaepitys.JPG

                                    Bugle jaune - Ajuga chamaepitys-

 

Vautour-en-vol--2-.JPG

                                                         Vautour fauve

 

Chevaux-de-Prevalski--2-.jpg

                          Sur le Causse Méjean, élevage de chevaux de Prewalski

 

Gaze---Aporia-crataegi-Causses--2-.jpg

                        Gazé (Aporia crataegi) sur Filipendule à six pétales (Filipendula vulgaris)

 

 

Prochains diaporamas

mardi 8 avril : "En Catalaogne (Espagne)" Maurice Pantaloni

mardi 15 avril : "Randonnée dans les montagnes du Valais" Odette Lussiana

 

 

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIAPORAMAS
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 18:52

Diaporama proposé par l'Association Mycologique et Botanique d'Annecy

lundi 24 mars, 20h30 à Annecy

quai des Clarisses, salle des Clarisses

(la Manufacture, parking Sainte Claire)

Entrée libre

 

Vous verrez que Denis ne s’ennuie pas à la retraite. Il continue à faire de la botanique à plein temps, autant et même peut-être plus que lorsqu’il travaillait pour Asters !

Il vous montrera un diaporama power-point avec les photos numériques prises pendant la saison 2013.

 

Venez nombreux. Faites suivre l’info à vos amis.

 

sommet-Jalouvre-DJ-12-8-2013.JPG

                                    Denis Jordan au sommet du Jallouvre, 12-8-2013

 

Campanula-latifolia-DJ--col-de-Cherel-9-8-2013.JPG

                               Denis Jordan photographie Campanula latifolia, col de Chérel, 9-8-2013

 

groupe-DJ-col-de-Balme-6-7-2013.JPG

                                                 Avec un groupe au col de Balme, 6-7-2013

 

 

Prochains diaporamas :

 

 

Lundi 7 avril : « Sur le Plateau du Retord », Roger Fillion

 

Lundi 12 mai : « Au Royaume du Bouthan, pays du BNB (Bonheur National Brut) », Danielle Bessac

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIAPORAMAS
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 22:19

Claudie a déjà parlé de ce papillon, regardez l’article du 2 avril 2012 !

Vous verrez des photos du mâle et de la femelle qui sont différents.

 

La femelle pond un seul œuf par plante, souvent sur l’Arabis tourette, toujours sur des plantes de la famille des Brassicacées (= Crucifères). Cet œuf est d’abord blanc, puis orange.

 

Au printemps 2013, nous avons recueilli une plante d’Arabis tourette sur laquelle un œuf avait été déposé et nous l’avons mise dans un verre.

 

Oeuf-Anthocaris-cardamines-sur-Arabis-turita.jpg

Une toute petite chenille en est sortie. Petite et verte comme la plante, ce n’est pas facile de la trouver…(photo prise le 15 mai)

 

Pi-Pi-Anthocharis-cardamines-Aurore-chenille-15-5-2013.JPG

 

Pi-Pi-Anthocharis-cardamine-Aurore-chenille.jpg

 

Pas besoin d’aller chercher de la nourriture fraîche tous les jours : la chenille reste sur sa plante et ça suffira  pour la nourrir jusqu’au bout de son développement.

Voici la chenille qui a déjà bien grossi, photo prise le 30 mai 2013. 

 

Pi Pi Anthocharis cardamines Aurore CHENILLE élevage 30-5-

 Le 11 juin 2013, elle prend une position en arc de cercle : elle est prête à se chrysalider.

 

Pi-Pi-Anthocharis-cardamines-chenille-prete-pour-metamorp.JPG

 Quelques heures plus tard c’est fait !

La chrysalide est petite, elle ressemble un peu à une épine. D’abord verte comme la plante, elle n’est pas facile à repérer !

 

Pi-Pi-Anthocharis-cardamines--E-chrysalide-11-6-2013.JPG

 La plante sèche, la plante brunit et la chrysalide aussi !

Elle va passer tout l’hiver dans une boîte à l’abri des intempéries mais au froid, sur le rebord d’une fenêtre.

 

13 mars 2014 : il y a un grand changement,  la chrysalide toute brunâtre a changé de couleur, on voit de l’orange vif. Ce sont les ailes du papillon qu’on aperçoit par transparence, on peut déjà dire que c’est un mâle !

 

Pi-Pi-Anthocharis-cardamines-Aurore-chrysalide-13-3-2014.JPG

Encore un peu de patience, ça vient !

Le 15 mars, je vais voir la boîte transparente placée sur le rebord de la fenêtre : un papillon mâle est né pendant la nuit ! Dommage, je n’ai pas assisté à l’émergence ! Les ailes sont déjà bien déployées, mais le papillon est encore indolent. Ce serait facile de le photographier, mais … mon appareil fait la grève, il va falloir penser à le remplacer.

Deux heures plus tard, il bat des ailes, je le lâche dans le jardin !

 

Anthocaris-cardamine--4-.jpg

 

 

                                                                                       Monique

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 10:14

Choucador-pourpre---Copie.jpg

                                                                    Choucador pourpré

 

Oedicnemes-du-Senegal--3-.jpg

                                                                    Oedicnèmes du Sénégal

 

Chaque soir, nous faisions la liste des oiseaux vus pendant la journée. Abdou se mettait au milieu, pour être entendu par nous tous. Il avait le ton, la pédagogie parfaite. « Vous y êtes ? Alors nous y sommes… ».

Cette phrase nous nous en souviendrons !

 

Abdou concentré sur la liste de la journée Wassadou Pasc

                                                              Abdou prépare sa liste - (photo Pascal Rapin)


        Abdou et la liste Ranch de Bango (2)                     

 

 Nous avons eu la chance qu’il voyage dans notre minibus. En plus de l’excellent ornithologue, Abdou était un homme amoureux de son pays. Il nous a parlé du Sénégal, où les ethnies se respectent et vivent en harmonie, Sénégal qui essaie d’être un  exemple pour les autres pays d’Afrique. Il a insisté sur l’effort de scolarisation dans les régions éloignées des centres, la scolarisation n’étant pas obligatoire mais bien suivie. Il a parlé de la polygamie. La jeune génération a tendance à abandonner cette pratique ancestrale…

 

Abdou-liste-Wassadou--3----Copie.jpg

 

 En nous quittant le dernier jour il nous a dit « nous avons été solidaires dans l’effort, on a su partager des moments de bonheur  grâce aux oiseaux. Voilà une nouvelle famille qui s’est créée, c’est toute l’équipe qui a gagné. »  Merci Abdou, Super Abdou !

 

Discours-Dakar-Philippe-1600x1200-.JPG

 

Si vous êtes intéressés par les oiseaux, par la nature, allez au Sénégal entre novembre et mai !

Pendant notre séjour nous avons vu 289 espèces d’oiseaux. Il y a donc une très grande variété d’oiseaux. La plupart sont très beaux, parés de couleurs somptueuses. C’est un régal pour les yeux !

 

 

DSC02592-Guepiers-nains-Laurette--2-.JPG

                                             Guêpiers nains, Wassadou

 

Et ils sont souvent en très grand nombre. Nous avons assisté à des spectacles extraordinaires !

 

Dendrocygnes-veufs-vol--3----Copie.JPG

                                                           Vol de Dendrocygnes veufs, Djoudj

 

Dendrocygnes-veufs-.JPG

 

pelicans-.jpg

                                                      Colonie de Pélicans blancs, Djoudj

 

Et demandez à Abdou de vous accompagner !

Abdou Lô habite à Toubacouta, dans le delta du Siné Saloum. Il est passionné d’ornithologie, mais pour le moment il ne peut pas vivre de sa passion. Il tient avec des parents une boutique d’artisanat pas loin de l’hôtel Keur Saloum. 

 

boutique-Carlos--2-.jpg

 

boutique-Carlos.jpg

 

 Abdou a décidé de ne pas en rester là : il va approfondir ses connaissances sur les papillons et les plantes de son pays….

 

Laurette, Monique, Claudie et Jean-Marc

Repost 0
Published by groupe nature - dans VOYAGES
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 22:46

Pour une fois nous n’avons pas fait un voyage botanique. En décembre 2013, nous avons participé à un voyage ornithologique au Sénégal organisé par Lionel Maumary du Cercle Ornithologique de Lausanne et Cristian Jensen, un ornithologue espagnol qui dirige Audouin Birding Tours. Avec les chauffeurs et Abdou nous étions 20 répartis dans 2 minibus.

 

Martin chasseur à tête grise sur Jujubier Ziziphus - - Co

                                                                Martin-chasseur à tête grise

 

 A notre arrivée à Dakar, nous avons été accueillis par notre guide ornitho sénégalais, Abdou Lô. Au cours de quelques phrases d’accueil, de bienvenue,  il a tout de suite donné le ton : «  nous sommes tous des passionnés, il n’y a pas de grand, pas de petit, nous sommes une famille et nous allons tout partager ensemble pendant ce voyage. »

 

Abdou-Wassadou.jpg                                                              Abdou

 

D’emblée une simplicité de prince, lui qui a appris essentiellement en autodidacte. Il était à l’affût, écoutait, voyait, reconnaissait l’oiseau avec une rapidité surprenante.

 

Guepier-de-Perse---Copie.jpg

                                                                              Guêpier de Perse

 

 Et il énonçait chaque fois le nom de l’oiseau dans le  langage scientifique, en français et aussi en anglais, sans hésitation. Il aurait pu nous donner le nom en espagnol, car il parle très bien cette langue, d’ailleurs  son surnom est Carlos.

 

Christain-et-Abdou--Toubacouta-Cl---Copie--2-.jpg

                                                     Abdou Lô (à gauche) et Cristian Jensen (à droite)

 

Il prenait le temps de nous montrer où se trouvait l’oiseau, les plus lents avaient droit à des explications complémentaires. Et il répétait plusieurs fois le nom de l’oiseau… Tout semblait facile. Sans lui, nous aurions eu bien du mal à nommer tous ces oiseaux que nous n’avons pas l’habitude de voir.

 

Abdou-Keur-Saloum-JM--1----Copie.jpg

                                                                      Abdou à Keur Saloum

 

 Abdou reconnaissait sans hésitation tous les oiseaux, aussi bien les oiseaux du Djoudj, tout au nord du Sénégal, que ceux des environs de  Dakar, de Wassadou au bord du fleuve Gambie ou ceux du delta du Siné-Saloum.

 

Pluvian-d-Egypte-Wassadou--M--3-.jpg

                                                               Pluvian d'Egypte, à Wassadou

 

 

                                  Laurette, Monique, Claudie et Jean-Marc

 

           

                                                                                                             A suivre ...!


Repost 0
Published by groupe nature - dans VOYAGES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories