Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 15:44

La semaine avant  l’expo, il y a eu une belle poussée de bolets, les autres espèces tardaient à sortir… Nous étions inquiets, mais nous avons quand même réussi à présenter  plus de  230 espèces  que  nos amis Henri R., Pierre R. et Marc B. ont déterminées.

 

1-determination-expo-2012--1-.jpg

 

L’amanite des Césars ( ou oronge), le bolet Satan étaient au rendez-vous …

 

2-Bolet-satan-Pt-Saleve.jpg

 

… mais l’amanite phalloïde, champignon mortel, n’est arrivée que le dimanche, dans sa forme blanche, pas dans sa forme typique, dommage ! Une semaine plus tard elle poussait en abondance. Voici une assiette pleine à ras bord, photo prise à l’exposition de l’association d’Annecy samedi  29 septembre.

 

3-Amanita-phalloides--expo-Annecy-2012-mise-en-place--2-.jpg

 

Les champignons en bois de Noël B. font l’admiration de tous ! Cet hiver, notre ami a sculpté un 4e plateau, avec une belle morille blonde, des trompettes de la mort, des rosés des prés, des collybies, un clitocybe géotrope (ou tête de moine !), des châtaignes … Quel beau travail !

 

4-champis-bois-de-Noel.jpg

5-champis-en-bois-de-Noel--2-.jpg

 

Christophe R., un passionné de géologie,  a présenté des vitrines de fossiles.

 

6 géologie Christophe Richard (1)

 

6-Geologie-2.jpg

 

                                                                                                   A suivre !

 

Repost 0
Published by groupe nature - dans EXPOSITIONS
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 22:32

 

  Je suis très heureuse de vous présenter  quelques-unes de mes captures .

 

Brocatelle d'or Camptogramma bileneata 178

                                                          La Brocatelle d’or, Camptogramma bilineata

Autographa-bractea-Feuille-d-or--166---3-.jpg                                                                La Feuille d’or, Autographa bractea

 

Celadon Campaea margarita Phalènes                                                                Le Céladon, Campaea margarita

 

Citronnelle rouillée Opisthograptis luteolata 179                                                           La Citronnelle rouillée, Opisthograptis luteola

Eilema cf complana Lithosie aplatie- Manteau à tête jaun

                                                                Une Lithosie 


Halias du hêtre Pseudoips prasinanus

                                                             La Halias du hêtre, Pseudoips prasinanus 

 

Triple Raie Aplocera plagiata Phalènes                                                                     La Triple Raie, Aplocera plagiata

 

Deilephila-porcellus-Petit-Sphinx-de-la-vigne.jpg                                                Le Petit Sphinx de la vigne, Deilephila porcellus



Et d’autres que je n’ai pas su nommer…

 

papillons-4869.jpg

                                          Scopula immutata, la Phalène des pâturages, l'Acidalie invariable

 

papillons-4915.jpg

 

Parfois, j’ai eu la surprise de voir arriver d’autres « petites bêtes » attirées elles aussi par la lumière.

 

Prionus coriarius

                                               Un beau longicorne, le Prione tanneur (Prionus coriaria) .

Linné l’a dénommé ainsi, car la coloration et l’aspect de la carapace rappelle la texture du cuir.

 

Limace

                                                                                    une limace

 

Opilion

                                                                                     un opilion

 

Panorpa germanica

                                                                          une panorpe (Panorpa germanica)

 

Chrysope et

                                                                             et aussi une chrysope.

 

C’est merveilleux, vous ne trouvez pas ?

 

Louise

 

Nul doute que ces beaux papillons  par leur couleur, leur forme variée, leurs motifs, vont inspirer Louise pour la création de nouvelles œuvres.

 

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 17:36

 

 

 

Samedi 22 septembre 14h -18 h

Dimanche 23 septembre 10h - 18h

Lundi 24 septembre réservé aux scolaires

 

Salle Polyvalente de Faverges - Entrée libre

 

 

 

·     Exposition de champignons

Boletus edulis 3

·     Les arbres, la forêt

Sous-bois.jpg

·     Le cerf, par l’école d’Entrevernes

les-bois.jpg

·     La Renouée du Japon au Plan d’Eau de Marlens

et autres plantes invasives

Renouee-du-Japon-touffes-9.9.06.JPG.jpg

·     12 secrets de plantes, exposition d’Ilona Mezei des Bauges

Arnica montana

 ·     Un peu de géologie, fossiles... par Christophe Richard

vitrine part.droite

 ·     Sur les pas de Jean-Jacques Rousseau botaniste

Rousseau 2012 panneaux ( 0)

 ·     Diaporamas

·     Observations à la loupe binoculaire

 

 

 

                           Venez nombreux !

 


 


Repost 0
Published by groupe nature - dans INFOS
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 22:15

 

Les papillons de nuit ne portent jamais des antennes en massue mais des antennes de forme différente, en forme de fil,  de peigne ou  de plume.


                                               Antennes filiformes pour ce petit papillon.

antennes filiformes 2

 

                                         Antennes pectinées pour la Harpye fourchue (Furcula furcula)

antennes en peigne Furcula furcula Harpye fourchue

 

                                           Antennes plumeuses pour cette Boarmie.

antennes plume cf Boarmie

 

On peut aussi observer la position des ailes .

 

Ailes étalées au repos chez les papillons de jour.

 Voir photo ci-dessus du Grand Collier argenté (Boloria euphrosyne)

Ailes rabattues en toit chez les papillons de nuit.

 

Autographa bractea                                               Par exemple, la Feuille d’or (Autographa bractea ).

 

En principe seulement… car certains papillons de nuit ont les ailes étalées !

Timandra comae Timandre aimée, Talisman

                             Ainsi la Timandre aimée appelée aussi le Talisman ou l'Anguleuse (Timandra comae)

 

Je me détends en buvant une bière… J'observe attentivement ces papillons à l'aide d'une loupe, j'essaie de les retrouver sur mes livres pour les identifier et leur donner un nom. Ce n'est pas toujours facile !

Mais je vous conseille de faire comme moi, vous verrez des petites  merveilles nocturnes !

 

   

identific-livres.jpg

 

                                                                                                                           Louise (à suivre...)


 


Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 13:05

Vous connaissez notre amie hollandaise Louise ? C’est elle qui réalise de très belles œuvres en tissu représentant la nature…( cf blog  17 octobre 2011, Expo d’automne du Groupe Nature)

 

Louise-dans-son-atelier-01-09-12--14-.JPG

                                                                          Louise dans son atelier.

 

patch-animaux.JPG

 

Louise-01-09-12--1-.JPG

 

Louise-01-09-12--10-.JPG

  Louise craint la chaleur, elle nous a demandé une fois si on ne pouvait pas faire des sorties nature…la nuit !

Non, alors elle s’est mise à chasser les papillons…de nuit !

 

drap

Cet été, un soir… Le ciel était noir et j’espérais un orage avec de la pluie pour mon jardin. La température était d’environ  27 degrés.

Je me demandais s’il y avait des papillons nocturnes  par ce temps…

 

J’habite à Alex, au pied des  Dents de Lanfon,  à 8OO mètres d’altitude. Ma terrasse est  à l’est de la maison, à côté  d’un pré où se trouvent en ce moment quelques chevaux.

Je suspends avec  des pinces à linge un drap blanc sur mon parasol et je  fixe le drap en bas avec quelques pierres par terre.

J’ai une lampe assez forte qui me sert  pour le bricolage, elle donne une belle lumière, je l’installe devant  le drap.

 

papillons sur le drap

 

 A environ 22.OO heures  la fête commence…

 

Par rapport à d’autres endroits  la récolte est peut-être assez maigre… Mais  il me suffit de voir pour la première fois un papillon pour que je sois très heureuse !

 

Brocatelle d'or Camptogramma bileneata 178 (2)

                                                            La Brocatelle d'or, Camptogramma bilineata

 

La nuit, ces papillons s’approchent des lumières et notamment de celles qui émettent des ultraviolets. Le jour,  ils se tiennent immobiles, cachés, les ailes repliées en toit.  Les chenilles  se dissimulent pendant  la journée et sortent la nuit pour manger.

 

 

 

Louise

(A suivre)

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 21:28

 

Erebia-XXXX-parasite-par-acariens-Knautie-Passy---Copie--3.jpg

 

J’ai photographié ce papillon en août au Plateau d’Assy, près du  lac Vert. De là on a une vue magnifique sur le massif du Mont Blanc.

 

lac-vert-et-Mt-Blanc.jpg

 

C’est le Moiré sylvicole, Erebia aethiops : ses ailes brun sombre portent  de beaux ocelles noirs « pupillés » de blanc dans une bande fauve.

 

Erebia-XXXX-parasite-par-acariens-Passy-ocelles.jpg

 

Il butine une Knautie : en effet la corolle possède 4 lobes, alors que celle de la Scabieuse en a 5.

 

Les 8 petites boules rouges, ce sont les larves d’un Acarien, Trombidium breei. Les Acariens sont proches des araignées. Ils parasitent souvent certaines familles de papillons, surtout à partir de fin juillet. 

 

Erebia-XXXX-parasite-par-acariens-Passy---Copie-copie-1.jpg


Cette Sylvaine, Ochlodes sylvanus, photographiée à St Ruph près de Faverges, est aussi parasitée par un acarien.

 

Ochlodes-sylvanus-acarien--2-.jpg

 

Le papillon préfèrerait sans doute ne pas être encombré  par ces parasites, mais il paraît  que ça ne le gêne pas trop…

…Et on pense que la couleur vive des parasites le protège des oiseaux insectivores : c’est un signal aposématique.

 

 

Et voici une photo du Mont Blanc vu de Sallanches : il n’y a plus « l’entonnoir » de neige au niveau du refuge de Tête Rousse ! Avec le réchauffement climatique, le glacier a bien fondu.

 

Mont-Blanc-17-08-12-vu-de-Sallanches.jpg

 

En agrandissant la photo on aperçoit le nouveau refuge du Goûter…

 

Mont-Blanc-17-08-12-vu-de-Sallanches---Copie.jpg

 

                                                                                                  Monique

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 10:36

Partis très tôt de Faverges (6 h, c’est dur de se lever !), le car nous a déposés  au Châtelard (1350 m), près de Saint-Martin-Belleville, en-dessous des stations des Ménuires et de Val Thorens (Savoie).

Ce fut une belle sortie sous un ciel sans nuages, très bien organisée par notre ami Paul, Popaul pour les amis.

La météo avait annoncé une journée caniculaire : nous  n’avons pas souffert de la canicule, nous avons fait la montée à l’ombre, et lorsque nous sommes arrivés au soleil, il faisait chaud, mais avec l’altitude c’était très supportable.

Arrivés au Col de la Fenêtre, nous sommes redescendus sur le Cochet (2023 m) à la Croix des Prisonniers, où des tables d’orientation nous ont aidés à nous repérer.

 

Gr-Sortie-2012--33-.jpg

 

Pour le pique-nique, nous avons apprécié l’ombre d’un grand rocher, des bouteilles de vin et de liqueurs ont circulé…

Dans le rocher, il y avait des touffes d’une très belle primevère que nous n’avons pas en Haute-Savoie, une primevère à fleurs violettes, la primevère à larges feuilles, Primula  latifolia. Pour la voir fleurie il faudrait venir fin juin…

Du col de la Fenêtre nous sommes montés à la Pointe de la Fenêtre (2131 m). Beaucoup (trop !) de moutons… Au sommet, deux Machaons faisaient ce qu’on appelle du « hill-topping » : ces papillons aiment se rassembler sur les points élevés…

 

Papilio-machaon.jpg


Très belle vue : au loin le Mont Blanc, les Aiguilles d’Arve, la Meije, le glacier de la Vanoise, la Grande Casse et plus près de nous la longue vallée des Encombres.

 

Grde-Casse.jpg

                                                                                   La Grande Casse

 

Puis descente par Lachat pour faire une boucle. Contents de trouver une fontaine avec de l’eau fraîche… Rencontre de trois amis attablés devant plusieurs bouteilles. Ils suivent les recommandations données  aux personnes du troisième âge  concernant la canicule : il faut rester à l’ombre et beaucoup boire, toutes les demi-heures… Ils font mieux : tous les ¼ d’heures, un coup d’eau (de vie !)…

 

Gr-Sortie-2012--39----les-3-amis.jpg


Avant d’arriver au Châtelard, nous nous reposons un bon moment  à l’ombre d’un arbre…

Puis nous nous rassemblons à la ferme-auberge Chantacoucou, chez Josette et Bernard, à l’autre bout du village.

Avant l’apéritif, Jean-Marc et ses amis de la chorale de Marlens « Air de Rien » nous présentent des chansons de leur nouveau répertoire. Le Groupe Nature a de la chance de les avoir !

Pas le temps de regarder les plantes que j’ai cueillies à la descente ! Tant pis !

 

DSC01862

 

Gr-Sortie-2012--47-Air-de-Rien.jpg

Le repas est délicieux et copieux, dans un très joli cadre. On peut recommander cette adresse aux amis !

 

Gr-Sortie-2012--52-le-repas.jpg

Gr-Sortie-2012--53-l-entree.jpg

 

Après cette belle journée, un « orage sec » se déclenche : beaucoup de vent, mais pas de pluie… Pas grave, nous sommes à l’abri, et ça ne dure pas longtemps !

Retour à Faverges vers 23 h 30, fatigués mais contents !

 

 

Monique, Jean-Marc (photos)

 


Repost 0
Published by groupe nature - dans SORTIES
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 22:53

 

Quand vous vous promenez aux alentours du col de la Colombière (1618 m) vous remarquez  des touffes d’une plante à fleurs jaune pâle de la famille des Lamiacées (ex Labiées) qui pousse en abondance dans les rochers calcaires ensoleillés : pour les botanistes c’est  Sideritis hyssopifolia. En français, la « Crapaudine à feuilles d’hysope ». La plante est assez répandue dans le massif des Bornes. En Savoie elle ne pousse qu’en Chartreuse, à Entremont-le-Vieux et à St-Pierre-d’Entremont, on l’appelle « Thé des Chartreux ».

 

Vue-Colombiere.jpg

 

hysope-Sideritis-hyssopifolia-Colombiere--1-.jpg

 

Les Haut-Savoyards connaissent bien cette plante, ils lui donnent un autre nom, ils l’appellent « hysope ».

Ils la cueillent. Ils la font sécher pour faire en hiver des tisanes « contre le rhume ». Et surtout ils font macérer les brins d’hysope dans de l’alcool avec du sucre pour faire une liqueur. La plante dégage une fine odeur de citronnelle.

 

hysope-Sideritis-hyssopifolia-Colombiere--2-.jpg

 

En rentrant d’une balade aux grottes de Montarquis ( observation de bouquetins, du gypaète…), j’ai commandé la « crème brûlée à l’hysope » pour goûter.

 

Bouquetins-Montarquis---3-.jpg

 

hysope crème brûlée Colombière (1)

 

 

Un brin de Sideritis décorait la coupe de crème. Le lait avait peut-être macéré avec quelques brins de la plante, mais je n’ai pas reconnu le goût… En tout cas, c’était excellent, même si l’hysope n’était là que pour la déco.

 

hysope-creme-brulee-Colombiere--2-.jpg

 

 

Hysope…. Il faudrait appeler cette plante « hysope jaune » !

Car le vrai hysope ne pousse pas en Haute-Savoie. C’est Hyssopus officinalis, l’hysope officinal. Il a des fleurs bleues, c’est un petit arbuste qui pousse dans les prés secs des vallées internes, dans le Valais p. ex. ou en Savoie, en Haute-Maurienne. On peut le cultiver dans son jardin, le mien a péri lors d’un hiver trop froid…

 

Hyssope-Lessy-.jpg

 

Hyssope-Lessy---2-.jpg

 

 

 

 

Monique

Repost 0
Published by groupe nature - dans PLANTES
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 09:03

P1090308.JPG


J’ai appris à faire du feu avec des écorces de Bouleau. 

C’est impressionnant même avec des morceaux mouillés, cela marche.  

Un matin alors qu’il avait plu de minuit à six heures, je suis arrivée à allumer un feu pour me faire un café.


J’ai pris de l’écorce sur un arbre qui était couché par terre (bien entendu ne pas prélever sur un arbre en bonne santé !).

En courant les bois on trouve des arbres couchés sur le sol.


Ensuite on arrache l'écorce comme du papier et on le met dans le sac à dos.

C’est un super combustible qui brûle  très bien.

C’es t facilec’est mieux que le journal et cela ne tient pas de place dans le sac.


Garder toujours quelques bouts d'écorce dans ses poches, ainsi on pourra facilement allumer un feu n'importe quand. P1090307.JPG

Sabrina




 

ATTENTION !

PRUDENCE !feu_020.gif

 

Ne pas allumer de feu

En pleine période de sécheresse

Quand il y a du vent

Quand il y a des broussailles sèches ...

 

Bien surveiller son feu

Et l'éteindre quand on n'en a plus besoin ! 

 

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIVERS NATURE
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 20:53

 

P1090299.JPG

Dimanche 15 juillet, je suis allée au col du Cucheron dans le massif des Hurtières en Maurienne (Savoie).P1090314.JPG


Une belle fleur a attiré mon attention, j’ai froissé ses feuilles : elle sentait super bon. En rentrant Monique m’a donné son nom et j’ai trouvé des infos sur cette plante.


P1090317.JPG

Grandes fleurs rose pourpré, toutes tournées d'un même côté

 

C’est le Calament à grandes fleurs, Calamintha grandiflora,de la famille des Lamiacées.

 

Certains cuisiniers utilisent cette plante pour son arôme de menthe intense et subtil qui devance de loin toutes les autres sortes : on peut s’en servir pour aromatiser les desserts, pour préparer des infusions, pour faire du taboulé en remplacement de la menthe …


La cueillette, c’est entre juin et août. On  trouve le Calament en dessus de 1200 mètres d’ altitude, effectivement j’étais à 1500 m.


On l’appelle le thé de l’Aubrac, car dans cette région on l’utilise beaucoup. Cette plante est très connue dans le Massif Central et en particulier dans les monts d'Aubrac, mais ce n'est pas sa seule aire de distribution : elle croît également dans les Alpes (700 à 2 100 m d'altitude), les Pyrénées et les montagnes corses.


Propriétés médicinales : toute la plante est stimulante, carminative, elle facilite la digestion.


C’est une chouette plante ! Merci Dame Nature


Sabrina

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIVERS NATURE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories