Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 20:01

~~Proposé par l’Association mycologique et botanique d’Annecy

Lundi 21 mars 2016, à 20 h 30

Annecy, la Manufacture, quai des Clarisses

Salle des Clarisses

~~Photos de Denis Jordan et de son neveu, Raphaël Jordan, ornithologue.

~~L'Extrême Orient russe est une minuscule partie (160000 km2) de l'immense Russie, située entre la mer du Japon à l'est, la Chine à l'ouest et la Corée du nord au sud.

La capitale administrative Vladivostok- 600000 habitants- est une ville bien connue pour être la destination finale du Transsibérien.

~~Cette contrée lointaine représente actuellement la seule zone refuge pour le tigre de Sibérie au nombre d'environ 400 individus, principalement localisés dans plusieurs grandes réserves.

Forêt de feuillus et résineux, habitat du Tigre de Sibérie.

Forêt de feuillus et résineux, habitat du Tigre de Sibérie.

~~Ce voyage avait pour but l'observation des oiseaux, du tigre (seules des empreintes de 3 individus différents ont été vues), des autres animaux et de la riche flore assez comparable à celle de l'ouest Européen.

Grand-Duc pêcheur Kétoupa de Blakiston  et Calypso boréale
Grand-Duc pêcheur Kétoupa de Blakiston  et Calypso boréale

Grand-Duc pêcheur Kétoupa de Blakiston et Calypso boréale

Denis Jordan

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIAPORAMAS
commenter cet article
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 11:08

Comme chaque année en mars, Christelle d’Asters (Conservatoire d'espaces naturels de Haute-Savoie) organise un chantier de fauche de la zone à Drosera au marais de Giez. Ce marais, situé sur les communes de Faverges et de Doussard est classé Zone Natura 2000, il est protégé par un arrêté préfectoral de protection de biotope.

Rendez-vous à 9 h au boviduc à Villard- Vésonne.

Il s’agit de débroussailler manuellement un petit secteur du marais.

Ce 1er mars nous étions 6 du Groupe Nature de Faverges : Danièle, José, Robert, Jacques, Paul, moi-même et notre amie Odette de la société d’Ugine. Le beau temps était au rendez-vous. Nous étions une belle équipe, bien organisée, avec débroussailleuses, râteaux, fourches…

Marais de Giez, chantier de fauche de la zone à Drosera
Marais de Giez, chantier de fauche de la zone à Drosera

Pourquoi cette action ? Pour laisser pousser une orchidée précieuse : le Liparis de Loesel qui fleurira en juin. Cette plante, nous la trouvons aussi au marais de l'Enfer de Saint-Jorioz et au grand marais de Margencel, en tout dans une vingtaine de stations en Haute-Savoie.

…Et d’autres plantes rares comme la Drosera à longues feuilles, une plante carnivore, la Linaigrette grêle (Eriophorum gracile) et la Linaigrette à larges feuilles (famille des Cypéracées), l’Orchis odorant (Gymnadenia odoratissima). Et aussi la petite Utriculaire (Utricularia minor, famille des Lentibulariacées), une plante carnivore aquatique. Ses pièges à petits invertébrés, les utricules, peuvent être portés aussi bien par des rameaux chlorophylliens que non chlorophylliens. Les fleurs, de petite taille, sont jaune pâle et portent un court éperon conique.

Nous avons observé des pontes de grenouilles.

Marais de Giez, chantier de fauche de la zone à Drosera
Marais de Giez, chantier de fauche de la zone à Drosera
Marais de Giez, chantier de fauche de la zone à Drosera
Marais de Giez, chantier de fauche de la zone à Drosera

Et pour finir cette belle matinée, Christelle nous a offert des boissons chaudes et des viennoiseries.

A l’année prochaine pour un nouveau fauchage !

Sabrina

Marais de Giez, chantier de fauche de la zone à Drosera

Autres photos :

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIVERS NATURE
commenter cet article
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 16:21

Proposé par le Groupe Nature de Faverges

Mardi 15 mars à 20 heures

Maison des Associations (au-dessus de l’Office du Tourisme).

Entrée libre

Acidenthera, Glaïeul d'Abyssinie et Tigridia
Acidenthera, Glaïeul d'Abyssinie et Tigridia

Acidenthera, Glaïeul d'Abyssinie et Tigridia

~~ Les Plantes bulbeuses, ce sont des végétaux qui ont en commun l'aptitude à accumuler des réserves dans des organes souterrains (bulbes, rhizomes, tubercules ou racines tubérisées).

Eremurus robustus et Galnonia syn Jacinthe du Cap
Eremurus robustus et Galnonia syn Jacinthe du Cap

Eremurus robustus et Galnonia syn Jacinthe du Cap

~~Ces réserves seront consommées par les fleurs au départ d'un nouveau cycle végétatif.

Le règne des plantes bulbeuses est si vaste que le jardinier n'aura que l'embarras du choix pour agrémenter son jardin, en toutes saisons.

Hymenocallis X festalis et Polianthes tuberosa "The Perl"
Hymenocallis X festalis et Polianthes tuberosa "The Perl"

Hymenocallis X festalis et Polianthes tuberosa "The Perl"

Jean-Claude Moiron -

Ingénieur en horticulture, Officier du Mérite Agricole, Ancien Directeur des Espaces Verts d’Annecy

~~Jean-Claude Moiron était directeur des Espaces Verts de la ville d’Annecy.

Il aime les plantes, les beaux jardins et le travail bien fait.

Maître- jardinier curieux et passionné, il a passé sa vie au service des jardins et des espaces verts à la recherche de l’excellence.

Son bonheur aujourd’hui est de partager son savoir-faire à travers des conférences …

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIAPORAMAS
commenter cet article
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 11:37

~~Le samedi 20 février nous étions plusieurs du Groupe Nature à assister à la projection du beau film de Jacques Perrin et Jacques Cluzeaud « les Saisons » au cinéma de Doussard.

Certaines séquences ont été tournées tout près de chez nous, dans la réserve naturelle du Roc de Chère. Rémy Perin, garde-technicien de la réserve naturelle, était présent lors des tournages, il a pu nous donner des explications. La projection a été suivie d'échanges intéressants avec Rémy Perin, le garde, et Gilbert Cochet, conseiller scientifique du film.

~~A un moment on voit une bête (un chevreuil, je crois) dans un sous-bois avec un tapis d’ail des ours en fleurs et après dans un sous-bois avec une multitude de fleurs bleues…

Sabrina était assise à côté de moi. Elle connait bien l’ail des ours, elle l’utilise de toutes sortes de façons, elle fait du pesto, des quiches, des cakes etc., mais cette fleur bleue l’a étonnée, elle m’a demandé si je la connaissais….

La Jacinthe des bois ne pousse pas chez nous, elle pousse au nord-ouest d’une ligne Bordeaux- Dijon- Reims : nous ne sommes pas dans la « bonne » moitié ! Son nom latin actuel est Hyacinthoides non-scripta (L.) Chouard ex Rothm. (famille des Asparagacées). Dans les flores anciennes, on la trouve sous le nom de Endymion nutans ou Endymion non-scriptus…

La jacinthe des bois
La jacinthe des bois

~~Je la connais mais je ne l’ai pas vue souvent !

J’ai vu les restes fanés de cette plante dans un sous-bois aux Vaux de Cernay près de Rambouillet, lors d’une session « bryophytes ». Dans la région Parisienne, il semble que c’était une plante courante, mais elle est maintenant en régression, à cause de l’urbanisation et de la cueillette. La carte de répartition de l’Atlas de la flore de Haute-Normandie (2015) est parsemée de points rouges : la plante y est fréquente. Il y a deux ans je l’ai enfin vue fleurie dans le Limousin, près de Saint-Léger-la-Montagne, en Haute-Vienne et j’ai pu faire quelques photos.

La jacinthe des bois
La jacinthe des bois

~~Dans la mythologie grecque, Endymion est un roi d'Élide ou un simple berger, amant de Séléné, déesse de la Lune. Dans certaines versions il est fils de Zeus. Séléné demanda à Zeus de le faire dormir éternellement pour qu’il jouisse d’une immortelle jeunesse et que sa beauté soit préservée. Les fleurs penchées de cette plante semblent somnoler…...

Quant à Hyacinthe, c’était aussi un beau jeune homme, aimé d'Apollon et de Zéphyr. Alors qu’Apollon lui apprend à lancer le disque, Hyacinthe meurt accidentellement, frappé à la tempe par le disque (Zéphyr, par jalousie, aurait dévié la trajectoire du disque d'un souffle d'air…). Une fleur nait de son sang, la jacinthe …ou l'iris qui porte une lettre sur ses pétales….ce qui expliquerait le nom de l’espèce : non scripta, sans inscription…

Hyacinthoides non-scripta avec Asphodelus albus dans le Limousin.

Hyacinthoides non-scripta avec Asphodelus albus dans le Limousin.

Monique

Repost 0
Published by groupe nature - dans PLANTES
commenter cet article
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 09:14

~~ C’est toujours une grande joie de découvrir la chenille de ce papillon de nuit !

Celle-ci est vert clair (mais elle peut être jaune citron, jaune clair ou même beige rosâtre), elle possède une pilosité dense et longue, des brosses de poils soyeux blancs sur quatre segments et un pinceau rougeâtre, étroit et allongé, à l’extrémité.

 La Pudibonde, la Patte-étendue, Calliteara pudibunda  (Linné 1758)-
 La Pudibonde, la Patte-étendue, Calliteara pudibunda  (Linné 1758)-

~~Inquiétée, elle se recourbe – attitude qui lui vaut le nom de « Pudibonde » - : elle dévoile alors des zones d’un noir de velours somptueux.

 La Pudibonde, la Patte-étendue, Calliteara pudibunda  (Linné 1758)-
Un autre individu photographié par notre amie Renée

Un autre individu photographié par notre amie Renée

Une chenille qui était jaune citron, vient de muer : à droite, sa « vieille peau ».(obs. Monique M)

Une chenille qui était jaune citron, vient de muer : à droite, sa « vieille peau ».(obs. Monique M)

~~Recherchez cette magnifique chenille d’août à septembre, sur les rameaux et les troncs de divers arbres, Saule, Charme, Hêtre, Noisetier, Pommier ... !

Notre chenille, nous l’avons trouvée le 30 septembre 2014 sur un rameau de noisetier à Lathuile et l’avons ramenée à la maison pour l’élever.

Elle s’est chrysalidée le 14 octobre dans un cocon lâche tissé avec ses propres poils, à l’intérieur d’une feuille de noisetier dont les bords ont été relevés par des fils de soie.

le cocon

le cocon

~~Le papillon est né au printemps suivant, le 26 avril : il est gris, orné de lignes sinueuses sombres.

 La Pudibonde, la Patte-étendue, Calliteara pudibunda  (Linné 1758)-
 La Pudibonde, la Patte-étendue, Calliteara pudibunda  (Linné 1758)-

~~Antennes bipectinées plumeuses : c’est un mâle !

La femelle a des antennes filiformes, elle est bien plus grosse et son abdomen est volumineux.

Au repos, les pattes antérieures allongées, pourvues d’épais manchons de longs poils, sont tendues en avant, d’où le nom de « Patte étendue ».

 La Pudibonde, la Patte-étendue, Calliteara pudibunda  (Linné 1758)-
 La Pudibonde, la Patte-étendue, Calliteara pudibunda  (Linné 1758)-

~~Avec ses grands yeux noirs, le papillon ressemble un peu à un Gremlin !

 La Pudibonde, la Patte-étendue, Calliteara pudibunda  (Linné 1758)-

~~Le papillon ne se nourrit pas, comme c’est le cas pour tous les Lymantriides. Il ne vit pas longtemps, il recherche un partenaire, se reproduit et meurt.

Les oeufs seront déposés en plaques (300 œufs) sur les rameaux ou le tronc de nombreux arbres et arbustes.

La chrysalide hiverne, le papillon naitra au printemps. C’est une espèce répandue dans les forêts de feuillus, les parcs, les jardins.

Claudie

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 21:24

~~ Proposé par le Groupe Nature de Faverges

Mardi 16 février à 20 heures, Maison des Associations

(au-dessus de l’Office du Tourisme)

Entrée libre

~~ Les interminables heures de vol pour rejoindre ce continent des antipodes sont oubliées dès que l’on pose le pied sur le sol australien.

Déjà dans les plates-bandes de l’aéroport de Perth, la Patte de Kangourou (Anigozanthos) nous projette ses corolles étranges.

Anigozanthos manglesii

Anigozanthos manglesii

~~Ensuite, d’un espace protégé à l’autre, ce n’est qu’émerveillement devant ces plantes qui appartiennent à des familles ignorées de notre sol européen.

Les Protéacées, famille gondwanienne avec les Banksias, Grevillea, Hackea et tant d’autres, rivalisent d’inventions florales avec les très diverses Myrtacées, Fabacées.

Regelia velutina

Regelia velutina

~~D’autres comme les Stylidiacées, ont développé de surprenantes stratégies pour assurer leur pollinisation.

Bref, à chaque pas c’est la surprise qui fait oublier un peu la mainmise de l’Homme sur ces territoires au sol et au climat propices à la culture intensive.

Le sud-ouest australien est non seulement le grenier de toute l’Australie, mais c’est un des réservoirs de biodiversité floristique (hot spot) les plus remarquables au monde.

En effet, cette région est riche de plus de 4000 espèces sur les 19 000 que compte le continent australien dans son ensemble. Le taux d’endémisme y est aussi très élevé. La faune est également très particulière, même si elle est d’approche plus difficile.

~~Ces observations ont été réalisées lors du voyage d’étude dans le sud-ouest de l’Etat d’Australie Occidentale (Western Australia) organisé par la Société Botanique de France du 28 septembre au 12 octobre 2104.

Jacques BORDON

~~Venez nombreux !

Faites suivre l’info à vos amis.

Pensez à informer ceux qui n’ont pas internet.

~~Prochains diaporamas :

Mardi 15 mars : « Les plantes bulbeuses », Jean-Claude Moiron

Mardi 5 avril : « Les étages de végétation », Roger Fillion

Mardi 26 avril : « Séjour en Andalousie orientale", 23-29 mars 2015 », Pierre Melin

Repost 0
Published by groupe nature - dans VOYAGES PLANTES
commenter cet article
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 21:36
Une belle journée d’automne au lac du Bourget (suite)

~~Dans la Baie de Mémard, le cheminement au fil de l’eau qui va du Port à la Pointe de l’Ardre n’est ouvert que du 15 mars au 15 octobre pour préserver la tranquillité des oiseaux hivernants.

Le chemin longe la voie ferrée, il est bordé de Renouées du Japon.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget (suite)
Une belle journée d’automne au lac du Bourget (suite)

~~Nous pouvons aller jusqu’à la Maison de la Roselière- maison qui « accueille des nichées de différentes espèces, oiseaux, chauves-souris, petits mammifères, insectes ».

Un lézard profite des derniers rayons du soleil.
Un lézard profite des derniers rayons du soleil.

Un lézard profite des derniers rayons du soleil.

 Traces de castor

Traces de castor

Les  « roseaux » font de beaux reflets dans l’eau.

Les « roseaux » font de beaux reflets dans l’eau.

~~Une petite promenade au « jardin vagabond » nous donne envie d’y revenir au printemps.

Un tronc d’arbre mort couché à terre est couvert de Trametes versicolor.

Un tronc d’arbre mort couché à terre est couvert de Trametes versicolor.

   Le Gattilier- Agneau chaste- Arbre chaste- Poivre des moines- Vitex agnus-castus - Famille des Verbénacées, Lamiacées selon APG III.

Le Gattilier- Agneau chaste- Arbre chaste- Poivre des moines- Vitex agnus-castus - Famille des Verbénacées, Lamiacées selon APG III.

~~Ses fruits ont la réputation de calmer les ardeurs sexuelles.

Le Faux coqueret-  Nicandra physalodes = Physalis peruviana – Famille des Solanacées-

Le Faux coqueret- Nicandra physalodes = Physalis peruviana – Famille des Solanacées-

~~Cette plante originaire d’Amérique du sud est subspontanée dans certaines régions de France. Elle est invasive en Amérique du nord. Toute la plante est toxique.

Elle est dédiée à Nicandre de Colophon, un grammairien grec du IIe s av. JC qui habitait en Ionie (région d’Izmir, Turquie), il a consacré un ouvrage aux poisons d’origine animale ou végétale.

La Viorne d’hiver - Viburnum bodnantense- Famille des Caprifoliacées

La Viorne d’hiver - Viburnum bodnantense- Famille des Caprifoliacées

~~ Cet arbuste est souvent cultivé dans les jardins, sa floraison rose en plein hiver est surprenante.

La Sauge de Graham- Salvia microphylla –

La Sauge de Graham- Salvia microphylla –

~~– Cette Sauge arbustive à petites feuilles caduques odorantes est originaire du sud des USA et du Mexique, on l’appelle mirto de montes, myrte des montagnes.

La plante a été nommée par Karl Sigismund Kunth (1788-1850), un botaniste allemand qui consacra 24 ans de sa vie à déterminer les 70 000 spécimens ramenés par Alexander von Humboldt et Aimé Bonpland de leur voyage en Amérique du sud. On cultive de nombreux hybrides et cultivars. Ici le cultivar Hot lips, à fleurs bicolores.

Un Mahonia - Famille des Berbéridacées- Le Mahonia faux houx, Mahonia aquifolium,

Un Mahonia - Famille des Berbéridacées- Le Mahonia faux houx, Mahonia aquifolium,

~~La fleur officielle de l’état d’Orégon, on l’appelle Oregon grape, vigne de l’Orégon, car les premiers colons faisaient une sorte de vin avec les baies bleu. Il fleurit au printemps…. Celui-ci est en fleurs un 19 novembre, il s’agit peut-être de Mahonia x media ‘charity’qui fleurit en hiver ? (M. japonica x lamariifolia, 1955). Il y a une cinquantaine d’espèces, originaires d’Asie ou d’Amérique du nord…

 Une petite mare envahie par Myriophyllum aquaticum, le Myriophylle du Brésil- Famille des Haloragacées-

Une petite mare envahie par Myriophyllum aquaticum, le Myriophylle du Brésil- Famille des Haloragacées-

~~Cette plante dioïque est très robuste.

En Europe il n’y a que des individus femelles, la reproduction se fait par allongement et fragmentation des tiges. Malgré son origine tropicale, ce Myriophylle résiste aux hivers rigoureux, il est devenu invasif sur la façade atlantique, il ne faudrait pas qu’il envahisse le lac !

Une belle journée d’automne au lac du Bourget (suite)

~~ Monique

Repost 0
Published by groupe nature - dans PLANTES
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 16:58

~~19 novembre : temps ensoleillé et doux. Nous nous rendons au Bourget-du-lac, à l’observatoire des Aigrettes.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget
Une belle journée d’automne au lac du Bourget

~~Près du château Thomas II, un Frelon s’est posé sur un tronc moussu. C’est déjà mi-novembre, mais deux Tircis prennent encore le soleil sur un feuillage.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget
Une belle journée d’automne au lac du Bourget

~~Les canards sont nombreux - Canards colverts, souchets, chipeaux, siffleurs, Sarcelles d’hiver, Fuligules morillons, milouins et même un Milouinan –

Il y a aussi des Foulques et Galinules poules-d’eau, Hérons cendrés, Grands Cormorans…

On aperçoit au loin la Pie-grièche grise, présente sur ce site depuis quelques semaines.

Un ragondin traverse le plan d’eau.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget

~~Nous allons ensuite au Viviers-du-lac, à la plage des Mottets.

.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget

Les castors ont laissé des traces.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget
Une belle journée d’automne au lac du Bourget

~~Dans leur enclos, les Cistudes se sont enterrées pour passer l’hiver.

Une Grande Aigrette attrape un brocheton.

Nous observons une Bécassine des marais.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget
Une belle journée d’automne au lac du Bourget

~~Dans les phragmites, des Bruants des roseaux.

Un Râle d’eau attrape une grenouille, il la lave avant de la manger.

Les libellules ont toutes disparu, sauf un couple de Sympétrum pond en tandem sur la berge : le Sympétrum sanguin, Sympetrum sanguineum.

Une Oie à tête barrée, Anser indicus, s’approche des gens, elle n’est pas farouche ! Mais d’où vient-elle ? Elle est là depuis plusieurs semaines. Pierre et Catherine l’ont observée le 19 octobre.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget
Une belle journée d’automne au lac du Bourget

~~L’Oie à tête barrée niche dans le centre de l’Asie, en Chine, en Mongolie, au bord des lacs de montagne. Lors de ses migrations, cet oiseau survole la chaîne de l’Himalaya pour passer l’hiver dans le nord de l’Inde : elle vole alors à 7290 m, c’est un exploit !

Une population introduite s’est développée en Suède…

Une belle journée d’automne au lac du Bourget
Une belle journée d’automne au lac du Bourget

~~ Et encore des Cormorans, des canards, des Harles bièvres… Goélands leucophées et Mouettes rieuses

Une belle journée d’automne au lac du Bourget
Une belle journée d’automne au lac du Bourget

~~Lors de notre pique-nique, deux plantes attirent notre attention : le Souci des champs, Calendula arvensis, rare en Haute-Savoie et Savoie et une Poacée, Sporobolus indicus (= S. tenacissimus) : touffe dense, difficile à arracher- Australie, Nouvelle-Zélande, devenu pantropical- 1e observation en France vers 1882 à Bayonne. C’est une plante envahissante, en forte expansion sur le bord des routes.

Une belle journée d’automne au lac du Bourget
Une belle journée d’automne au lac du Bourget

Monique

Repost 0
Published by groupe nature - dans OISEAUX PLANTES
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 17:51

~~Proposé par le Groupe Nature de Faverges

Mardi 26 janvier à 20 heures

Maison des Associations (au-dessus de l’Office du Tourisme).

Entrée libre

 « Les Plantes aphrodisiaques de notre région » Diaporama  de Sabrina Millot
 « Les Plantes aphrodisiaques de notre région » Diaporama  de Sabrina Millot

~~ Cueillettes et galipettes

Plantes aphrodisiaques de notre région : armoise, ortie, aspérule odorante, coquelicot, berce, ail des ours, gentiane, serpolet,... Je confectionne des liqueurs. Je me suis rendu compte que beaucoup de mes potions étaient faites avec des plantes qui font partie des plantes aphrodisiaques. Alors je me suis penchée sur le sujet et aujourd’hui je partage avec vous mes trouvailles !

J’ai regroupé des recettes de plantes sauvages de notre région, des préparations et des conseils d'utilisations pour tirer de chaque plante le maximum d'efficacité. Ce diaporama est destiné à vous révéler quelques secrets !

Sabrina

~~Prochains diaporamas :

Mardi 16 février : « Un naturaliste au Pays des Merveilles : à la découverte de l’étonnante flore du sud-ouest australien », Jacques Bordon

Mardi 15 mars : « Les plantes bulbeuses », Jean-Claude Moiron Mardi 5 avril : « Les étages de végétation », Roger Fillion

Repost 0
Published by groupe nature - dans DIAPORAMAS
commenter cet article
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 19:10

Janvier : Températures plutôt douces dans la 1e quinzaine (+ 13° le 10). Enneigement déficitaire en-dessous de 1800 m jusqu’au 17. Neigeux du 26 au 31.

Février : Très neigeux du 1e au 4, avec un cumul des couches successives de 64 cm entre le 14 janvier et le 4 février. Froid -9°5 les nuits des 9 et 10, suivies de belles journées ensoleillées du 9 au 26. Fort enneigement surtout au-dessus de 1000 m dès le 1e

Mars : Fortes pluies au début et en fin de mois (2 et 30). Entre ces périodes, soleil généreux jusqu’au 24, puis léger rafraîchissement la dernière semaine.

Avril : Nuageux, variable au début (1e au 5), puis très beau, ensoleillé mais gelées nocturnes la 2e semaine. Plus souvent couvert par la suite, avec des températures douces les 2 dernières décades. 23°5 le 15.

Mai : Pluvieux du 1e au 5 puis beau et chaud : 27° le 13 avant brusque coup de froid. 7° le 15. Retour de températures plus dans les normes, et plus chaud en fin de mois.

Juin : Quelques chaudes journées au début, 29°5 le 5. Des nuages mais plus de douceur ; de plus en plus chaud après le 10 et surtout la dernière semaine : 31° le 30.

Juillet : Retour du soleil (des records !) tout le mois : coup de foehn le 7 avec 37°5. Un « très bel été ». A refaire !...

Août : Beau ; 15 journées de large soleil, alternant avec jours nuageux et, ou pluie (115 mm pour le mois).

Septembre : Toujours de la douceur, un peu plus arrosé : 156 mm en 12 jours (neige vers 1800 m le 23). Températures moyennes très stables.

Octobre : Souvent nuageux, variable et frais vers le 15. Puis retour de la douceur et du soleil la dernière décade.

Novembre : Ensoleillé la 1e quinzaine ; les températures se maintiennent jusqu’au 20. Est-ce l’été indien ou celui de la St Martin ? Une 1e et faible chute de neige avec léger refroidissement et premières gelées nocturnes (-7° le 24) nous annoncent l’hiver ?...

Décembre : Fausse alerte…Retour d’un temps doux et soleil très dégagé au programme. Déficit très important de pluie. Il manque au compteur annuel environ 200 mm d’eau. Quant à la neige, il suffit d’observer les versants sud des sommets (Tournette, Charvin) vers 2300 m…

Noël Baschenis

Le temps qu’il a fait en 2015 à Faverges
Route emportée dans les gorges de l'Arly, au niveau de Moulin Ravier (photo Odette L.) 6 mai 2015

Route emportée dans les gorges de l'Arly, au niveau de Moulin Ravier (photo Odette L.) 6 mai 2015

Un automne très sec- le 14 novembre, un feu de broussailles sur les pentes du Charvin, entre Marlens et Ugine.

Un automne très sec- le 14 novembre, un feu de broussailles sur les pentes du Charvin, entre Marlens et Ugine.

Le 16 novembre, les flammes se propagent sur les tapis de feuilles mortes.(photos Odette L)

Le 16 novembre, les flammes se propagent sur les tapis de feuilles mortes.(photos Odette L)

Intervention de deux canadairs qui se ravitaillent sur le lac d'Annecy.

Intervention de deux canadairs qui se ravitaillent sur le lac d'Annecy.

Le 22 novembre, petite chute de neige en plaine.

Le 22 novembre, petite chute de neige en plaine.

En décembre, de nombreuses plantes sont fleuries : Linaire cymbalaire, Primevère.
En décembre, de nombreuses plantes sont fleuries : Linaire cymbalaire, Primevère.

En décembre, de nombreuses plantes sont fleuries : Linaire cymbalaire, Primevère.

Potentille stérile, Pervenche...
Potentille stérile, Pervenche...

Potentille stérile, Pervenche...

Douceur et manque de neige en montagne - les pentes sud sont sèches - Chinaillon 27 décembre

Douceur et manque de neige en montagne - les pentes sud sont sèches - Chinaillon 27 décembre

Cueillette d'Hygrophores de mars en forêt de la Semine, fin décembre (photo Roger F.)

Cueillette d'Hygrophores de mars en forêt de la Semine, fin décembre (photo Roger F.)

Repost 0
Published by groupe nature - dans METEO
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories