Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Elevage d’un papillon, le Sphinx du tilleul (Mimas tiliae Linné 1758 )

17 mai 2009 : des amis m’apportent un papillon trouvé sur un tronc d’arbre, c’est un sphinx du tilleul. Ce sphinx  est commun, même en ville, mais on ne le remarque pas : il se camoufle bien et il est plutôt nocturne ! La coloration des ailes est variable, de verdâtre à brun, le mien a une couleur de fond  brun rosé.

 

 

 

2-Mimas-tiliae-Sphinx-du-tilleul-19-mai-2009-lathuile.jpg

 

Je l’installe dans une grande boîte transparente car je veux le photographier et le montrer à mon petit-fils Jules.

 

Quelques jours plus tard le papillon (un peu stressé par la captivité ?) a déposé des œufs verts sur le carton au fond de la boîte. Je le laisse partir, il pondra peut-être encore quelques œufs dans la nature, mais je pense qu’il ne va pas tarder à mourir : sa trompe étant atrophiée, il ne peut pas se nourrir, après l’accouplement il pond et, la descendance assurée, la mission accomplie, il peut disparaître : son unique préoccupation est de perpétuer l’espèce !

 

Surprise : le 26 mai, naissance des chenilles (durée normale d’incubation de 2 à 3 semaines, ici ça s’est passé plus vite !). Elles sont minuscules mais par rapport à la taille des œufs elles sont géantes, on se demande comment elles ont pu sortir d’œufs si petits ! Elles sont vertes  et ont déjà la corne caractéristique des sphinx (« scolus »). Je leur donne des feuilles de tilleul, elles grignotent…

Les chenilles mangent de plus en plus et grossissent à vue d’oeil…

 

Mimas tiliae jeune chenille 4 juin 2009

                                                                                         photo : 4 juin

Sphinx du tilleul 24 juin 2009

                                                                                          photo :  24 juin                 

 

Il faut régulièrement nettoyer la boîte, enlever les crottes et les feuilles sèches et leur donner des feuilles fraîches. 

 

Début juillet, elles sont moins nombreuses, mais les 6 qui restent sont bien dodues et présentent  7 belles bandes latérales obliques. Leur seul souci est de manger…

Une chenille meurt, elle est parasitée.

 

Je mets une couche de terre au fond de la boîte : je sais que les chenilles de sphinx se chrysalident dans la terre et qu’elles y passent l’hiver.

Peu à peu les chenilles cessent de s’alimenter et changent de couleur, leur belle couleur verte s’estompe, elles prennent la couleur de la terre, un rose violâtre, la corne est d’un beau bleu lumineux…

 

….Les chenilles disparaissent : elles se sont cachées dans la terre et se sont chrysalidées hors de notre vue….

 

…..La boîte contenant 5 chrysalides est restée tout l’hiver dehors, dans un endroit abrité.

J’ai enlevé un peu de terre pour mieux voir ce qui se passe…

4 chrysalide sphinx du tilleul

 

Quelques mois plus tard, le 3 mai 2010 :  3 papillons sont sortis de leur chrysalide !

 

5 chrysalides sphinx du tilleul 3 papillons sont nés

 L’un s’envole et se pose sur le rideau puis il part dans la nature.

7 un sphinx va s'envoler, sur le rideau 3 mai 2010

 

Le 2e reste au fond de la boîte : ses ailes sont petites et toutes chiffonnées.  Mais lentement, elles s'allongent, se déploient, et le papillon  finira par s’envoler.

 

1 Sphinx tilleul 1 le 3 mai (3)

 

3 Sphinx tilleul 1 le 3 mai

 

Le 3e par contre a les ailes atrophiées, il n’arrive pas à les déployer convenablement.  Il ne prend pas son envol et il meurt  le 14 mai après avoir pondu quelques œufs (non fécondés ??).

Sphinx ailes déformées

 

4 Sphinx tilleul oeufs 13 mai (3)

 

2 chrysalides n’ont rien donné…

 

                                                                                                                    Monique

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Joli partage experience
Merci
Répondre
F
A l'instant, j'ai actuellement le même sphinx accroché à mon rideau ! J'avais ramassé une chrysalide en perdition sur le sol... je n'en attendais pas grand chose... A tout hasard je l'avais déposée sur le sol sec d'une vasque de cactées.
Et voilà qu'hier soir, une des plantes présentait un ornement inédit.
Il s'agit vraisemblablement d'un mâle... Je tente encore quelques photos et je vais aller le déposer là où il a des chances de rencontrer une femelle.
Répondre