Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 21:09

Au printemps 2013, lors d’une balade à Farette au-dessus de Conflans (Albertville, Savoie), nous photographions ces jeunes chenilles sur un cerisier Sainte-Lucie (Prunus mahaleb) en fleurs.

Ces chenilles sont jaune orangé avec sept bandes longitudinales noires, interrompues à chaque segment par un anneau jaune. Une pilosité assez longue, blanche, fine et duveteuse, une tête noire avec un dessin jaune en Y renversé sur la face (au dernier stade).

Ce sont les chenilles de la Bucéphale, Phalera bucephala, un papillon de nuit (famille des Notodontidae).

 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)

Les chenilles, grégaires dans leur jeune âge, ont l’habitude de se disposer parallèlement en rangs serrés durant les prises de nourriture. Mais elles se dispersent à l’avant-dernier ou au dernier stade : avant de se nymphoser, elles s’éloignent alors bien souvent de l’arbre nourricier.

Juste à côté, sur le rameau, une ponte déjà éclose nous intrigue : des petits œufs ronds, blancs avec un point sommital noir : cela ressemble beaucoup à la ponte de la Bucéphale, mais les œufs sont déposés autour du rameau (ponte en bague), alors que les œufs de la bucéphale sont déposés généralement sur la face inférieure des feuilles …

 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)

Pendant l’été, le 16 juillet 2013, nous trouvons une chenille de la même espèce, mais plus grosse, 6 cm de long, à Ste Hélène du Lac, en train de se nourrir sur une feuille d’Aulne. La chenille peut se rencontrer sur de nombreux arbres et arbustes à feuilles caduques (bouleau, noisetier, chêne, hêtre, tremble…).

 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)

J’emporte cette belle chenille pour en faire l’élevage. Placée dans un terrarium au fond duquel je dépose une couche de terre, la chenille mange encore quelques jours puis disparaît, s’enfonce dans la terre pour se nymphoser. Je ne la dérange pas, mais beaucoup plus tard, le 6 octobre, je dégage avec précaution la terre et je la photographie. J’ai lu – malheureusement trop tard – que la chrysalide passe par les couleurs de l’arc-en- ciel les premiers jours : verte et jaune, verte et orange, verte et rouge… avant d’être toute brune.

 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)

Après la séance photo, je la recouvre de terre et place le terrarium à l’extérieur, mais à l’abri des intempéries : la chrysalide y passera tout l’hiver et le printemps.

Le 7 juin 2014 j’ai la surprise de voir un beau papillon dans le terrarium ! Un papillon de nuit d’aspect très curieux : par ses couleurs, son graphisme, sa forme (ailes enroulées autour du corps), le papillon ressemble à une écorce de bouleau ou même à un petit bout de rameau : camouflage efficace qui le fait passer inaperçu !

 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)
 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)

Ailes antérieures gris pâle satiné avec des bandes transversales sombres et une grande tache apicale arrondie, jaune clair d’où le petit nom « Porte-écu jaune », « Lunule ».

 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)

Ce papillon n’étale pas souvent ses ailes.

 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)

Vue de face, la tête de ce papillon est étrange, massive et comme tournée vers le bas : tête de taureau ?? C’est ce que signifie son petit nom « Bucéphale »… C’était aussi le nom du fidèle destrier d’Alexandre le Grand.

 La Bucéphale, la Lunule, le Porte-écu jaune, Phalera bucephala (Linné 1758)

Le papillon vole de juin à août. Après l’accouplement, la femelle déposera ses œufs sous les feuilles de l’arbre-hôte, puis mourra ainsi que le mâle.

J’ai donc relâché le papillon en espérant qu’il trouve un partenaire pour perpétuer l’espèce.

Claudie

Partager cet article

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article

commentaires

Odette 06/04/2015 21:56

Le bucéphale, c'est un papillon étrange qui ressemble à un morceau de bois lorsque ses ailes sont fermées. Il y en avait plusieurs posés sur le mur du balcon à la Mollette, l'année dernière, un matin de fin juin où j'avais oublié d'éteindre la lumière extérieure.

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories