Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 10:43



Pour la douzième année consécutive, le mardi 12 février 2010, un filet
de 700 m de longueur et d’environ 40 cm de hauteur est posé le long de
la route départementale 909 (route de Talloires), côté montagne, par
des élèves du Lycée Agricole de POISY.

 

Filet-le-long-de-la-route.jpg

panneau-crapauds.jpg

 

A intervalles réguliers, au ras du sol, sont enterrés 34 seaux numérotés

(type « seaux à choucroute »).

 

3-seau-Operation-crapauds-Bout-du-Lac---5-.jpg


 Si le temps est clément (au dessus de 4-5°C), les crapauds ayant passé
l'hiver en léthargie dans le bois, quittent leur abri et se dirigent vers le lac ou les mares où ils sont nés, pour pondre. Arrivés à la route, où ils risquaient de se faire écraser, ils se retrouvent devant le filet, le longent et chutent dans les seaux enterrés sur leur trajectoire. Dans chaque seau a été placée une petite branche pour
permettre à d’autres animaux qui seraient malencontreusement tombés de
pouvoir s’échapper.

Chaque matin, des bénévoles de l’association des Amis de la Réserve du
Bout-du-Lac viennent les sortir des récipients et leur font traverser la route

 

4-On-releve-les-seaux-copie-1.jpg



Ils notent le nombre, le sexe, les particularités telles que la présence de couples et d’autres amphibiens ou mammifères, le numéro du seau. Ces relevés permettent, entre autres, de connaître les lieux de passage les plus fréquents et seront utilisés lors de la construction du « crapauduc ».

Le ramassage des crapauds dure 6 à 7 semaines en fonction des conditions climatiques.

 

5-Crapaud-dans-le-seau.jpg



6-JMichel.jpg

 

Le 27 mars, Jean-Marc, Monique et Claudie sont venus nous aider au
comptage des crapauds. Le 2 avril, ils sont revenus pour aider à enlever le filet et les seaux.

La campagne 2010 a permis de faire traverser 280 crapauds, résultat en
baisse par rapport à la moyenne de 500 par an sur 10 ans. On note un
nombre peu important d’animaux écrasés par rapport aux années passées.

 

8-Operation-crapauds-Bout-du-Lac---14-.jpg

Le boisement du marais serait-il une des raisons de cette baisse de migration, les animaux passant l'hiver en léthargie dans ce nouveau lieu… ?

On note également l’apparition d’un champignon sur les amphibiens…
Pourrait-il être une autre cause de la diminution de la population… ?

Affaire à suivre les années suivantes...

 

                                                                        Jean-Michel

Partager cet article

Repost 0
Published by groupe nature - dans BATRACIENS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories