Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 13:44

0--Petit-paon-de-nuit-ne-le-29-mars-2012---13--ocelles---C.JPG

                                                        Ocelles du Petit Paon femelle

0--male-Pt-Paon--5----Copie.JPG                                                         Ocelles du Petit Paon mâle

0-Paon-plumes-Sevrier.JPG                               Ocelles des magnifiques plumes de la queue du paon mâle

 

Mon Petit Paon de nuit est donc né le 29 mars…

Ce papillon ne s’alimente pas,  il n’a pas de trompe.  Sa durée de vie est donc  très limitée : environ une semaine, juste le temps qu’il faut pour se reproduire - s’accoupler et pondre !

3 Petit paon de nuit né le 29 mars 2012 (10)

 

2-abdomen-de-la-femelle-pt-paon-de-nuit.JPG

 

Notre femelle reste immobile, elle n’essaie pas de voler, elle attend l’arrivée d’un mâle…

Elle aurait d’ailleurs du mal à s’envoler car son abdomen est très gros, rempli par les œufs à féconder !

 

Les mâles sont capables de  repérer de très loin (plusieurs kilomètres) une femelle prête à l’accouplement. Ils captent les substances odoriférantes émises par les femelles (les phéromones) grâce à  leurs antennes  très sensibles. Chez le Petit Paon de nuit, les mâles volent en plein jour (c’est pourtant un papillon « de nuit » !).

 

3-J-H-Fabre--portrait.JPG

 

J.-H. Fabre raconte  : «  Le jour des Rameaux, dans la matinée, le cocon à nasse me donne une femelle de Petit-Paon, aussitôt séquestrée sous cloche en toile métallique dans mon cabinet. J’ouvre la fenêtre de la pièce pour laisser l’évènement  se divulguer dans la campagne ; il faut que les visiteurs, s’il en vient, trouvent accès libre. La captive s’agrippe au treillis et plus ne bouge d’une semaine. 

Viendra-t-il, l’élégant inconnu…tant il semble rare dans ma contrée ? …Toute la semaine, chaque fois vers midi, à l’heure de la plus vive illumination, des papillons arrivent, mais en nombre décroissant. Le total se rapproche de la quarantaine…Le Petit-Paon … célèbre ses noces aux éblouissantes clartés du milieu du jour… »

 

Déception (pour elle et pour moi !) : à Lathuile,  aucun mâle ne s’est présenté vers midi  le 30 mars. Rien le  31 mars, toujours rien le 1e avril …

Chaque jour  nous avons  mangé à midi  sur la terrasse, notre papillon  tout près de nous sur la table… Mais pas une seule visite… N’y a-t-il pas de Petits Paons dans les environs ?

 

Pourtant nous avons déjà trouvé des chenilles dans la région…

 

4-chenillePavonia-pavonia-lac.JPG 

Celle-ci a été photographiée dans la Réserve du Bout du lac tout près de chez moi  le 6 juin 2005.

 

5--Chenille-Pt-Paon-de-nuit-Marlens-sortie-orchidees-07---.JPG

Et celle-ci, qui semble être à un stade plus avancé, c’était à Marlens le 23 mai 2007.

Plus haut en altitude, nous avons trouvé des chenilles dans des tourbières, à  Beauregard, aux Creusates, au lac de Sainte-Hélène  etc.

 

 

ENFIN !!!

 

Le 1e avril à 17 h, la terrasse est déjà à l’ombre….

Notre papillon est toujours sur la table sur la terrasse…

SURPRISE, un papillon s’approche, il vole à toute allure près de la maison, sur la terrasse, sous la table… Il est  de couleur orangée, mais il vole tellement vite et de façon saccadée  qu’il est difficile de voir les détails… Mais je suis sûre que c’est un Petit Paon de nuit mâle !

Il s’approche tout près de notre femelle, mais il continue à voler sans l’avoir trouvée…

Le pauvre, il s’épuise !

Il s’éloigne…. Quel dommage ! Pourquoi n’a-t-il pas trouvé la femelle ?

 

Ouf ! 20 mn plus tard, il revient !  Fébrilement  il cherche encore…

Et voilà un 2e mâle qui arrive !

 

6---2-males-et-1-femelleP1160253.JPG

 

 

Sur ma mauvaise photo on devine la femelle prise en sandwich entre les deux mâles… Les papillons sont très agités, c’est la foire d’empoigne !

L’un a réussi à s’accoupler, l’autre comprend qu’il est de trop ! Bientôt il s’éloigne laissant en paix le couple… Espérons qu’il va trouver une autre femelle dans les parages !

 

 

7 -1 accouplementP1160287

7-2 accouplement pt paon P1160271

7-3 accouplementP1160269

                                  Le « kama sutra » des petits paons : plusieurs positions sont essayées…

 

17 h 30- 19 h 30 : l’accouplement  dure 2 heures.


8-oeufs-ponte-pt-paon---1-.JPG

 

Après l’accouplement  la femelle n’a pas perdu de temps : à 20 h elle a déjà pondu  des œufs, 2 manchons autour d’un rameau de pommier que j’ai placé dans la boîte…

20 h 10, le mâle essaie un 2e accouplement, mais la femelle ne se laisse pas faire…

Le mâle s’agite, puis il se calme…

 

8-oeufs-pt-paon.JPG 

 

20 h 30 : la femelle est tombée sur le dos, elle bat des ailes mais n’arrive pas à se remettre à l’endroit.

Je l’aide, elle monte sur le rameau et pond encore  quelques  œufs (20 h 35).

Maintenant ses ailes sont abimées. 

Le mâle semble épuisé, il ne bouge plus.

 

J.-H. Fabre raconte que sa femelle de petit paon de nuit a attiré une quarantaine de mâles en une semaine… Je n’en ai vu que deux… Il se peut que d’autres mâles soient venus pendant mon absence ! J’ai été présente près de la boîte aux heures du repas de midi,  le moment privilégié pour les accouplements d’après J.-H. Fabre.

Mais l’après-midi je n’étais pas là ! Candide, je pensais que les mâles allaient se poser sur la boîte et attendre mon retour pour que j’ouvre le couvercle !

 

Ce qui m’étonne, c’est que J.-H. Fabre n’a pas parlé de l’accouplement.  A-t-il maintenu sa femelle prisonnière ?

 

La mienne a pondu et maintenant j’attends avec impatience  la naissance des petites chenilles…

 

                                                                                    ( à suivre ???)

 

 

Monique

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 21:52

Attention !

Cette soirée n'aura pas lieu à la Maison des Associations

mais à la Communauté de Communes (en face de la Soierie).

 

Renouees-Chaise.jpg

Repost 0
Published by groupe nature - dans INFOS
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 21:17

Du bord de la mer jusqu'à la limite des neiges éternelles, des déserts les plus arides, aux tourbières les plus humides, les champignons colonisent le monde et croissent partout. Classés il y a quelques années encore parmi les végétaux, ils occupent à l'heure actuelle, un règne à part, appelé Mycota ou Fungi, placé au plus près du règne animal.

 

Amanita pantherinajpg

Le contexte actuel où les temps de loisir tendent à s'allonger, le développement des moyens de transport, amènent de plus en plus de citadins au contact de la mycologie. Les champignons qui peuvent séduire par leur beauté, leurs formes étranges ont aussi la faculté de nous nourrir et tuer.


En effet, un certain nombre de champignons font l'objet d'une consommation traditionnelle et des risques sanitaires croissants sont liés à ces pratiques. Il appartient à nos sociétés d'avertir le public en attirant l'attention sur la cueillette, la détermination, la conservation et la comestibilité des espèces fongiques.


Aujourd'hui, la dimension récréative de ces découvertes ne doit pas nous faire oublier la nécessité de la protection et de l'éventuelle restauration des milieux naturels.
Ces différents aspects morphologiques, écologiques et toxicologiques de la mycologie moderne, seront évoqués lors de cette conférence.

 

L'Association mycologique et botanique d'Annecy propose ce diaporama de Roger Fillion

lundi 23 avril à  20 h 30, quai des Clarisses, salle des Clarisses (la Manufacture, parking Sainte Claire).

Nous vous invitons à venir nombreux.

Entrée libre.

Prochain diaporama : " l'Ouest américain" par Roland Moënne-Loccoz, lundi 21 mai.

 


 


 


 


 


 


 


 


 



Repost 0
Published by groupe nature - dans INFOS
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 09:29

Saturnia pavonia  (= Pavonia pavonia = Eudia pavonia  - de pavo, paon, à cause des ocelles)

Emperor moth pour les Anglais. Kleines Nachtpfauenauge pour les Allemands.

C’est un papillon « de nuit » de la famille des Saturniidés

 

1-Petit-Paon-de-nuit-chenille-21-08-11-Marcelly-Praz-de-Lys.jpg

 

        Le 21 août 2011, j’ai trouvé cette chenille près du lac du Roy, lors de la Grande Sortie du Groupe Nature à la pointe de Marcelly dans le Faucigny.

Il semblait que la chenille était arrivée au terme de sa croissance, elle ne cherchait plus  de nourriture, mais semblait pressée de trouver un rameau  pour se nymphoser.

Je l’ai mise dans une petite boîte pour la transporter (une boîte pour les vers de pêche, donnée par Robert). J’avais l’intention de la placer chez moi dans une grande boîte transparente avec des petits rameaux pour qu’elle puisse accrocher sa chrysalide.

Nous sommes rentrés tard (vers minuit), j’étais fatiguée,  j’ai pensé qu’elle attendrait bien le lendemain…

Bien qu’un peu à l’étroit dans sa boîte, la chenille n’a pas attendu d’être bien installée : elle a tissé son cocon pendant la nuit et  s’est chrysalidée.

 

2-Petit-paon-de-nuit-cocon-22-08-2011--1-.jpg2-Petit-paon-de-nuit-cocon-22-08-2011--2-.jpg

 

 

    La chrysalide protégée par son cocon a hiverné  sur le rebord d’une fenêtre, dans une grande  boîte transparente aérée. Elle était à l’abri de la pluie et de la neige mais a ressenti les grands froids de février… Tous les jours, j’ai regardé s’il y avait des changements… Rien…

Le 29 mars 2012, nous sommes partis pour la journée. J’ai oublié de regarder la boîte…

Au retour, quelle bonne surprise ! Le papillon (l’imago) est sorti de sa chrysalide ! Les ailes sont bien étalées, l’éclosion a eu lieu probablement pendant la nuit, le papillon a eu le temps  de déplier ses ailes. Au fond de la boîte, une tache jaunâtre, c’est le « méconium », un liquide qui « concentre les résidus métaboliques de la métamorphose » (T .Lafranchis).

 

3-Petit-paon-de-nuit-ne-le-29-mars-2012---10-.jpg

3-Petit-paon-de-nuit-ne-le-29-mars-2012---13--ocelles.jpg

 

        Qu’il est beau, mon papillon !

J.- H. Fabre : « Elle est superbe, …  avec son velours brun rayé de lignes ondulées. Fourrure blanche autour de la nuque ; tache carminée au bout des ailes supérieures ; quatre grands yeux où se groupent, en lunules concentriques, le noir, le blanc, le rouge et l’ocre jaune »

4-Petit-paon-de-nuit-ne-le-29-mars-2012---16--antennes-de-.jpg

 

 

C’est une  femelle :  les antennes  sont fines.  Celles du mâle sont beaucoup plus développées, elles sont bipectinées (en forme de peigne double).

 

4-pt-Paon-antennes-du-male-et-de-la-femelle.jpg

 

4 bis mâle Pt Paon (2)

male-Pt-Paon--6-.jpg

 

Le mâle est plus petit, ses ailes antérieures sont jaune orangé.

 

5-J-H-Fabre-timbre.jpg

 

     Vous connaissez  le grand naturaliste Jean-Henri Fabre ?  Sur ce timbre il observe le Grand Paon de nuit, un proche parent de notre Petit Paon de nuit…

Il faut lire (ou relire !) ses « Souvenirs entomologiques », p. ex. les pages où il raconte la « soirée mémorable du Grand Paon », il parle aussi du Petit Paon…

 

6 Petit paon de nuit né le 29 mars 2012 (12) imago sur le

 

Par où est sorti le papillon ? Mystère… Pas de trou dans le cocon… Le cocon est comme avant. Si le papillon s’était envolé en mon absence, j’aurais pu attendre encore longtemps sa naissance !!!

Voici l’explication du grand entomologiste  J.-H. Fabre :   « L’extrémité antérieure (du cocon est) travaillée en nasse au moyen de brins libres et convergents qui défendent l’accès de la demeure tout en permettant la sortie sans effraction de l’enceinte… » (En plus, le papillon secrète un liquide qui ramollit les fils de soie).

 

7-Petit-paon-de-nuit-ne-le-29-mars-2012---20--cocon-ouvert.jpg

 

Voici le cocon ouvert : la chrysalide est  ouverte et vide, à côté on voit la « défroque » de la chenille.

 

8-Pt-Paon-de-nuit-cocon--defroque-de-la-chenille.jpg 8--Pt-Paon-de-nuit-chenille-defroque.jpg

 

Pour sa dernière mue, la chenille a rejeté sa vieille peau et s’est transformée en chrysalide brune.

 

(à suivre)

 

Monique

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 19:03

   Lors de vos dernières balades, avez-vous remarqué un joli petit papillon blanc aux ailes tachées d’orange ? C’est l'Aurore, un papillon de taille moyenne (envergure 4 cm) qui appartient à la famille des Pieridae (en France, une  vingtaine d'espèces). Très répandu, on le rencontre dans toute la France jusqu’à 2000 m. En Europe, il atteint le cercle polaire.

   Ce papillon annonce le printemps puisqu'il apparaît en mars. On peut le voir dans les prairies humides, le long des haies, des lisières de forêts…

 

   Mâles et femelles sont très différents.

   Les ailes antérieures du mâle tachées d'orange évoquent un soleil levant, d'où le nom d'Aurore.

Les photos nous montrent un mâle butinant un Géranium herbe-à-Robert, une Alliaire pétiolée et

une Cardamine à sept feuilles.

mâle geranium

mâle alliaire

male-cardamine.jpg

 

   Les ailes antérieures de la femelle sont blanches avec une tache discoïdale noire, l’extrémité  des ailes est gris-noir. Le revers – dans les deux sexes - est blanc, finement marbré de vert-jaune.

Une femelle butine une Saponaire faux-origan. Une autre est posée sur un épi de Sainfoin.

Anthocaris-saponaire.jpg

Anthocaris Sainfoin

 

Les mâles patrouillent le long des haies à la recherche d’une femelle à féconder.

La femelle pond sur les Brassicacées (= Crucifères) :  Tourette,  Alliaire officinale, Sisymbre, Cardamines… L’Aurore est appelée aussi « Anthocaris de la cardamine » « Piéride du cresson » ou « Cressonnette ». « Anthocharis » signifie en grec « charme des fleurs ».

 

Sur cette photo, une femelle pond sur Arabis turrita, l’Arabette tourette.

 

Aurore-Anthocaris-cardamines-femelle.jpg

 

Elle dépose ses oeufs un à un, à la base des boutons floraux, sur les pédicelles, parfois sur une feuille. Les oeufs des Piérides ont une forme typique. Ils évoquent une petite bouteille à l'extrémité supérieure très fine. Chez cette espèce, ils sont blancs, puis virent à l'orangé au bout de quelques jours. Ils sont ornés de côtes verticales.

 

Oeuf-Anthocaris-cardamines-sur-Arabis-turita--4-.jpg

L'incubation est rapide, environ une semaine. Les petites chenilles trouveront sur place leur nourriture avant de se chrysalider.

 

   Et dans le Midi, vous pouvez rencontrer l'Aurore de Provence (Anthocharis belia euphenoides).

 Ce papillon est encore plus coloré : les ailes antérieures du mâle sont jaune vif tachées de rouge-orange.

 

                         Claudie

Repost 0
Published by groupe nature - dans PAPILLONS
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 07:54

 

L’Ouest américain

Un pays trop grand pour un voyage trop court…

De sublimes paysages trop vastes pour des points de vue

trop proches…

Ici l’enfer, plus loin le jardin d’Eden…

La Nature à livre ouvert pour le plaisir des yeux d’un amateur de géologie. C’est de cela dont je veux me souvenir,

j’ oublierai l’excès, la démesure et l’outrance.

Roland Moënne-Loccoz

USA 2011 307

 USA-2011-254.jpg

 

Le Groupe Nature vous invite à venir nombreux mardi 3 avril à 20 heures, Maison des Associations à Faverges.

ENTREE LIBRE


Prochaine soirée, mardi 24 avril : « Lutte contre la Renouée du Japon au Plan d’eau de Marlens », Communauté de Communes

Repost 0
Published by groupe nature - dans INFOS
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 22:23

Vous connaissez « La Salamandre », la « revue des esprits curieux de nature » ? C’est une très belle revue suisse, crée par Julien Perrot. Le Groupe Nature est abonné depuis plusieurs années. Le dernier numéro (n° 208) est consacré au Milan noir, le messager du soleil.

 

Milan-Salamandre-Julien-Perrot.JPGMilan-Salamandre-couverture--1-.JPG

 

Les milans noirs sont de grands oiseaux à la queue échancrée et au cri aigu caractéristique. Ils passent l’hiver en Afrique, à la fin de l’hiver ils commencent à  réapparaître dans le ciel d'Europe.

Milan-noir-MP.jpgmilan noir

En juin 2011, La Salamandre a équipé de balises ARGOS deux jeunes poussins de milan noir nés en Suisse.  En ce moment Salam et Milou sont encore en Afrique. Reviendront-ils ces prochaines semaines en Europe? Quel sera leur itinéraire ?

Allez sur milan-noir.net pour suivre leurs déplacements.

Signalez vos observations sur la carte de l’Opération Milan Noir !

 

Vous pouvez enregistrer directement vos observations de milans noirs en ligne sur milan-noir.net
Pour contacter l'équipe de La Salamandre, écrire à info@salamandre.net

Repost 0
Published by groupe nature - dans OISEAUX
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 08:07

     Le régime alimentaire des insectes est très varié, des zoophages, prédateurs ou parasitoïdes, aux détritivores, coprophages en passant par les phytophages se nourrissant de diverses parties de la plante.

    Les insectes phytophages dont il sera surtout question, ont développé des stratégies diverses pour exploiter au mieux les végétaux dont ils se nourrissent.

 

cétoine

 

    Dans un premier volet seront évoquées les adaptations à des aliments particuliers, élaborées chez les brouteurs de feuilles, suceurs de sève, suceurs de nectar, récolteurs de pollen ou mangeurs de bois. Les Insectes pollinisateurs présentent notamment de très intéressants exemples de relations avec les plantes à fleur dont ils assurent la reproduction en mettant en œuvre des processus parfois très étonnants.

    Les Insectes   présentent des degrés variables  de spécialisation à un  ou plusieurs aliments, et on distingue ainsi les monophages, les oligophages et les polyphages. Des exemples seront donnés dans différents Ordres d’Insectes.

   Parfois s’instaurent des relations plus sophistiquées entre le mangeur et le mangé.  Les mineurs et les gallicoles nous en offrent de beaux exemples. Les fourmis ont  développé également des interactions parfois très complexes mettant en scène des partenaires multiples. Ces différents cas souligneront la nécessaire coévolution entre les insectes et les végétaux proies.

   Nous aurons également  l’occasion d’évoquer des  modifications récentes de notre biodiversité, avec l’apparition d’envahisseurs phytophages inquiétants, mais aussi le rôle éminent que certains insectes peuvent jouer dans la régulation de végétaux eux-mêmes envahissants.

   La présentation sera effectuée sous la forme d’un montage Power point.

 

flambépaondujour

 

L’Association mycologique et botanique d’Annecy propose ce diaporama de Jacques Bordon  « Insectes et plantes, une coexistence pas très pacifique »

lundi 12 mars 2012 à 20 heures 30, quai des Clarisses, salle des Clarisses

(la Manufacture, parking Sainte-Claire).

 Nous vous invitons à venir nombreux. Entrée libre

 

Prochain diaporama :

 «  Le monde des champignons »  Roger Fillion, lundi 23 avril       

 

Site internet :  http://perso.wanadoo.fr/ancymyco

annecy.mycologie@wanadoo.fr

Repost 0
Published by groupe nature - dans INFOS
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 08:14

Nous continuons notre promenade au bord du lac.

 

rive-gelee.jpg

 

A St Jorioz, vers la digue à Caille (port de l’Espérance) de grandes plaques de glace se sont formées en bordure du lac.  Les arbustes sont pris dans une gangue de glace.

 

arbustes-gangue--2-.jpg


glace sur le lac

 

draperie--2-.jpg

 

draperie.jpg
Un peu en arrière, dans un bosquet plus abrité, une Grive musicienne (Turdus philomelos) : plumage brun olivâtre sur le dessus, taches sagittées (= en forme de pointe de flèches) sur la poitrine. C’est un oiseau discret qui s’écarte peu des bois et des fourrés.

 

grive musicienne Mercier (2)
Au retour, le long de la nationale, dans un pré en partie déneigé, nous découvrons deux faisans mâles (Phasianus colchicus) en compagnie de  merles et de pinsons des arbres.

 

faisans-St-JO--4-.jpg

 

                                                                        D'autres photos sur flickr :

http://www.flickr.com/photos/groupenature/sets/72157629429953019/

 

Claudie



Repost 0
Published by groupe nature - dans SORTIES
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 18:25

  

 -Group-1--_MG_0027__MG_0032-6-images--2--2.jpg

 

« Seul avec mon sac à dos à la rencontre du peuple Birman » diaporama de François Chabrerie

 

_MG_0119-Modifier.jpgFin décembre 2011, François est parti 15 jours en Birmanie  (Myanmar) seul avec son sac à dos. Ce fut vraiment un voyage extraordinaire._MG_9551--2--Modifier.jpg

 

_MG_9752--2--Modifier-2.jpgA Yangoon, notre première visite sera pour la Pagode Shwedagon, le lieu le plus sacré du bouddhisme Birman où se trouveraient quelque cheveux de Bouddha. Nous passerons devant la maison où la Dame, Aung San Suu Kyi , leader de l’opposition, a été assignée à résidence pendant de nombreuses années.

Après 12 heures de bus, nous nous retrouverons à Mandalay, la deuxième ville du pays. Là nous rencontrerons des travailleurs qui n'ont presque que leurs mains comme outils.

Nous irons voir le pont des moines au coucher de soleil. Puis à Pakokku  nous irons au contact des habitants, nous partagerons le repas d’une famille…

Bagan est  absolument grandiose, mais un peu trop touristique au goût de François ...

Pour terminer nous ferons l'ascension de la colline où se trouve le fameux Rocher d'or…_MG_9904-Modifier.jpg

 

_MG_9971_2_3_tonemapped-2-Modifier-2-2.jpgUn voyage absolument grandiose et magnifique mais qui nous réserve quelques très mauvaises surprises....

 

Bande annonce : cliquer sur le lien

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=ktw166I_BuU&feature=BFa&list=HL1327168752&lf=mh_lolz

 

 

Le Groupe Nature vous invite à venir nombreux

mardi 6 mars à 20 heures, Maison des Associations à Faverges.

 

ENTREE LIBRE

 

Prochain diaporama, mardi 3 avril : « L’ouest américain » par  Roland Moënne-Loccoz

Repost 0
Published by groupe nature - dans INFOS
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du groupe nature
  • Le blog du groupe nature
  • : passionnés de nature...
  • Contact

Rechercher

Catégories